Accueil Aéronautique-spatial Airbus teste un système de chargement de cargaisons militaires hors gabarit sur le Beluga

Airbus teste un système de chargement de cargaisons militaires hors gabarit sur le Beluga

Ce système a été développé et fabriqué de A à Z en un an et demi, depuis l'échange d'idées initial avec le client allemand jusqu'à sa vérification. Celle-ci doit encore être confirmée par la Bundeswehr.
Lecture : 3 minutes
Photo : Airbus

Airbus Defence and Space a développé et testé un système de chargement permettant d’embarquer des cargaisons militaires hors gabarit dans l’Airbus Beluga A300-600ST. Cette capacité a été testée avec succès lors d’un exercice de vérification avec les forces armées allemandes, premier client du système, en chargeant un hélicoptère militaire de moyen tonnage CH53 dans le Beluga.

« La demande de capacité de fret aérien surdimensionnée est en hausse. La capacité est rare et, à la lumière des développements géopolitiques actuels, de nombreux clients recherchent des solutions nouvelles, rapides et efficaces. C’est exactement ce que nous proposons avec notre flotte BelugaST, a déclaré Michael Schoellhorn, PDG d’Airbus Defence and Space. Nos équipes ont travaillé sur une solution remarquable pour faciliter une manipulation rapide, efficace et autonome pour charger de lourdes cargaisons militaires sur l’avion. La vitesse, l’agilité et l’autonomie sont des éléments cruciaux pour nos clients lorsqu’il s’agit de telles opérations. »

Organiser le chargement d’un CH53 en état de démantèlement réduit en moins d’1h30

Le nouveau système de chargement de fret autonome et le gabarit, développés par les ingénieurs d’Airbus Defence and Space, ont maintenant été dévoilés aux représentants des clients des forces armées internationales à la suite de l’événement de vérification à Manching, au nord de Munich. Le système a été développé et fabriqué de A à Z en un an et demi, depuis l’échange d’idées initial avec le client allemand jusqu’à sa vérification, qui doit encore être confirmée par la Bundeswehr dans les semaines à venir.

Le système permet d’organiser le chargement d’un CH53 en état de démantèlement réduit en moins d’une heure et demie, tandis que le processus de chargement proprement dit dans l’avion Beluga peut être accompli en une heure environ. La capacité de levage totale du système, qui ne nécessite aucune grue pour son utilisation, atteint 35 tonnes et peut être déplacée vers la destination de l’avion.

Avant d’annoncer son intention d’offrir les services de sa flotte BelugaST existante au début de l’année, cette flotte de cinq appareils était uniquement utilisée pour le transport de grandes sections d’avions entre les différents sites d’Airbus dans le cadre du système de production de l’entreprise. Avec l’arrivée du nouveau BelugaXL, basé sur la plateforme plus grande de l’A330-200, la flotte existante de BelugaST est prête pour les services de transport des clients dans le monde entier.

Lire la suite
Sur le même sujet

L’Utac lance la 3e édition de son Challenge sur la mobilité du futur

L’édition 2024 du Challenge Utac, une compétition entre universités dédiée à la mobilité du futur, aura lieu le 23 mai sur le site Utac de Linas-Montlhéry.  Initialement un exercice d’innovation sur les véhicules autonomes, le challenge s’ouvre vers tous types de véhicules du futur, y compris leur conception et matériaux associés.  Cet événement rassemble des participants […]

L’Alliance Industrie du Futur labellise le Critt M2A comme nouvelle « vitrine »  

L’Alliance Industrie du Futur (AIF) a labellisé courant avril le Critt M2A qui devient une nouvelle « Vitrine Industrie du Futur ». Attribué par l’Alliance Industrie du Futur (AIF) aux sociétés ayant développé concrètement un projet novateur et mis en œuvre une fourniture de solutions technologiques ou méthodologiques d’origine majoritairement française en particulier grâce au numérique, le […]

Airbus sur le point d’acquérir Infodas pour renforcer son portefeuille de cybersécurité

Airbus Defence and Space a conclu un accord pour acquérir Infodas. Cette société allemande implantée à Cologne fournit des solutions informatiques et de cybersécurité au secteur public, notamment pour la défense et les infrastructures critiques. La transaction est soumise aux approbations réglementaires habituelles et devrait être finalisée avant la fin de 2024. Cette acquisition soutient […]