Accueil Certification Anti-corrosion : Corrohm désormais Consultant Certifié Comsol

Anti-corrosion : Corrohm désormais Consultant Certifié Comsol

Corrohm, société spécialisée dans le domaine de la protection contre la corrosion des infrastructures de génie civil (bâtiments, viaducs, plateformes offshores, pipelines etc), a officiellement rejoint la liste mondiale des Consultants Certifiés Comsol.
Lecture : 4 minutes
Corrohm utilise des outils de simulation Comsol fidèles à la réalité phénoménologique complexe de la corrosion

Créé en 2020, Corrohm, spécialiste de l’anticorrosion, devient Consultant Certifié Comsol. Alliant techniques traditionnelles de mesure in situ et de tests (en laboratoire) et compétences numériques à l’aide du logiciel Comsol Multiphysics, Corrohm accompagne les maîtres d’ouvrage dans leurs projets.

Corrohm propose un diagnostic de l’état d’avancement de la corrosion et préconise des solutions ou des traitements des infrastructures mis en œuvre par des sociétés d’exécution des travaux de maintenance. Son offre intègre des enjeux sociétaux, environnementaux et économiques (optimisation de l’efficacité des infrastructures et minimisation des coûts d’installation et de maintenance). 

Comprendre les phénomènes de corrosion grâce à la transition numérique

« Chez Corrohm, nous avons la conviction que la compréhension des phénomènes de corrosion passe par une transition numérique à l’aide d’outils de conception assistée par ordinateur (CAO) et de simulation, explique David Garcia, directeur général de Corrohm. Ces technologies nous permettent de construire des jumeaux numériques et de mieux comprendre les mécanismes très complexes qui sont en jeu, tels que, par exemple, la corrosion par courants vagabonds. Les approches empiriques figurent encore dans l’usage de notre secteur ; il nous parait évident que la simulation numérique est indispensable pour établir des diagnostics plus précis et proposer des solutions optimisées pour la mise en place par exemple d’une protection cathodique ou de la déchloruration du béton. »

Experte de longue date dans l’utilisation du logiciel Comsol Multiphysics, Corrohm aborde une approche numérique innovante. A l’aide des modules Corrosion et AC/DC, Corrohm modélise et simule les mécanismes de corrosion afin de prendre en compte de nombreux aspects : les courants électriques, notamment les circuits électriques, les courants vagabonds et les courants galvaniques ; les phénomènes électrochimiques, en lien avec l’hygrométrie, l’influence du dioxygène dans la cinétique de corrosion et les courbes de polarisation ; la mécanique et l’écoulement des fluides par perméabilité ; ou encore les propriétés des différents matériaux, tels que le béton, les métaux et les sols notamment ; ainsi que leur géométrie souvent multicouches.

« Nous utilisons Comsol Multiphysics depuis de nombreuses années car c’est la référence en matière de modélisation par éléments finis et pour les recherches poussées sur les phénomènes couplés. Nous l’utilisons non seulement pour simuler les aspects mécaniques et électriques de la corrosion indépendamment mais aussi pour coupler les différentes physiques entres elles. La liberté d’implémentation de nos propres modèles physiques et la simplicité d’utilisation sont également des points importants. »

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Comment évoluer de la conception à la fabrication d’assemblages multi-matériaux en toute confiance

Mus par la nécessité de réduire les émissions de CO2 et par l’avènement de la mobilité électrique, les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs se sont engagés vers le développement de produits légers, novateurs, personnalisés et durables, qui peuvent être fabriqués en grande série selon une architecture d’usine de type « lot size 1 » pour produire selon […]

Ansys et Siemens Energy veulent rendre la fabrication additive plus accessible

Ansys et Siemens Energy ont décidé de collaborer afin de proposer un processus de conception amélioré pour la fabrication de pièces imprimées en 3D. Cette solution associe le PBF (procédé d’impression 3D par fusion sur lit de poudre) de Siemens Energy aux logiciels de simulation numérique d’Ansys. Cette interopérabilité permettra aux équipes de conception de […]

L’IRT SystemX poursuit ses développements au sein du projet EFE (Ethernet à Faible Empreinte)

L’Institut de recherche technologique (IRT) SystemX, et ses partenaires Groupe PSA et Thales allient depuis juillet 2019 leurs expertises pour étudier, concevoir et valider les briques technologiques d’une architecture Ethernet électrique/électronique embarquée, déterministe, intégrant les contraintes du temps réel en mettant en œuvre le standard IEEE TSN (Time-Sensitive Network) et des couches physiques électriques/optiques adaptées. […]