Accueil Communication 5G DiThAA, un projet au cœur de la 5G et de l’internet à bord des avions

DiThAA, un projet au cœur de la 5G et de l’internet à bord des avions

Figurant parmi les feuilles de route prioritaires du pôle Normandie Aerospace (NAE), la fiabilité des systèmes et des composants est un sujet au centre des préoccupations de l'aéronautique. Ainsi, le projet DiThAA est chargé de développer de nouvelles solutions de refroidissement pour les systèmes de communication 5G et Internet à bord des avions grâce à la miniaturisation des antennes (antennes actives).
Lecture : 3 minutes
projet DiThAA (Dissipation Thermique pour les Antennes Actives)
Le projet DiThAA développe des solutions de refroidissement pour les systèmes 5G et Internet à bord des avions

Coordonné par NAE, DiThAA est porté par de nombreux partenaires dont Areelis Technologies, Esigelec (via son laboratoire l’Irseem), l’Insa Rouen Normandie avec le LMN, NXP et Safran. Initié en janvier 2020 il doit s’achever en juin 2022. Le constat était le suivant : la technologie d’antenne active est difficile à maîtriser en raison de la dissipation thermique. En cause ? La miniaturisation accrue et l’augmentation de la puissance émise associée dans un volume qui se réduit. Il est donc indispensable de s’assurer de la fiabilité d’un tel système. DiThAA (Dissipation thermique des antennes actives) permet d’explorer deux pistes de solutions de refroidissement innovantes pour lever ce verrou.

Deux usages à explorer pour DiThAA

Parmi les cas d’usage figurent d’une part une antenne active pour la communication 5G, avec NXP. L’objectif est de diminuer le volume d’intégration de la solution de 75% tout en gardant les mêmes performances de la liaison radio. D’autre part, une antenne active plate pour l’internet à bord d’un avion civil (In Flight Connectivity). Objectif ? Minimiser l’épaisseur du dispositif de refroidissement et la surface d’échange (avec les mêmes performances). Le but étant de trouver une solution facilement intégrable. Par exemple, dans le cas de la communication 5G, les systèmes peuvent être situés un peu partout dans les villes et les immeubles, et doivent donc être facile à installer.

DiThAA : deux types de technologies « pertinentes »

L’étude « Dissipation Thermique » menée par NAE doit faire l’objet de preuves de concept attendues comme livrables. Première technologie : une solution à base de changement de phase que developpera Areelis Technologies et Insa de Rouen Normandie. La seconde concerne une solution à base de thermoélectricité que développera le laboratoire de recherche l’Irseem de l’Esigelec. Ces livrables permettront à l’avenir aux industriels de travailler sur la qualification et la certification de tels systèmes.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Une solution pour faciliter les tests NVH d’un groupe motopropulseur

Bart Verrecas, responsable du développement des activités automobiles de test chez Siemens PLM Software, explique comment le logiciel PLM de Siemens permet aux départements NVH d’effectuer des tests qui mettent en correspondance le comportement du groupe motopropulseur complet NVH avec d’autres attributs en interaction. Cela permet aux clients de choisir la meilleure stratégie de contrôle […]

Utac Ceram s’équipe d’un nouveau banc dynamométrique d’essai de freins

Grâce à cet outil innovant, Utac Ceram a la capacité d’effectuer un large panel d’essais en utilisant un système de programmation ou un contrôle manuel du banc. Chaque composant de frein ou demi-train complet s’adapte au banc d’essai en fonction du véhicule concerné. Impliqué dans les décisions des instances européennes, Utac Ceram a pour objectif […]

Hexagon devient le principal partenaire métrologie d’ITER

Hexagon a signé le 10 novembre un accord de partenariat privilégié avec le centre de recherche en fusion nucléaire ITER. La division Manufacturing Intelligence d’Hexagon deviendra ainsi le fournisseur principal d’ITER dans le domaine de la métrologie. Alors que ce projet de fusion nucléaire entre dans la phase clé de l’assemblage, Hexagon fournira ses systèmes […]