Accueil Hydrogène Hydrogène : Création de la chaire industrielle ANR Messiah

Hydrogène : Création de la chaire industrielle ANR Messiah

Cette nouvelle chaire industrielle porte sur le développement de mini-éprouvettes pour le suivi en servIce des structures avec application au transport d’hydrogène (Messiah)
Lecture : 3 minutes
photo - DR

Dans la lignée des annonces de l’Élysées pour un plan d’investissement « France 2030 » mettant l’hydrogène à l’honneur, Mines Paris PSL, première école d’ingénieurs en France par son volume de recherche partenariale et l’Agence nationale de la recherche (ANR) annoncent le lancement de la Chaire Messiah (acronyme signifiant Mini-éprouvettes pour le suivi en service des structures avec application au transport d’hydrogène). Les travaux de la Chaire visent le suivi en service du vieillissement des installations ainsi que la caractérisation des matériaux et structures avec la prise en compte de nouveaux défis liés à la diminution des propriétés mécaniques du fait de l’hydrogène.

Issue d’une collaboration public/privé et pilotée par le Centre de Matériaux Mines Paris, la Chaire Messiah est dotée d’un budget de 1,6 million d’euros sur quatre ans. Cofinancée par l’ANR, elle implique cinq partenaires industriels de premier plan : Mannesmann Precision Tubes France SAS, EDF R&D, GRTgaz, Air Liquide et Transvalor.

Développer des essais mécaniques et des outils de simulations prédictifs

Avec le soutien d’Armines, le programme Messiah propose d’utiliser des mini-éprouvettes usinées dans des coupons extraits des installations pour évaluer et suivre la ténacité en service. Le programme propose de développer des essais de mécanique de la rupture en régime ductile en prenant en compte l’effet de l’hydrogène (la pratique actuelle étant principalement limitée à la rupture fragile).

Le programme prévoit également le développement des outils de simulations prédictifs avec la prise en compte des effets d’échelle, afin de pouvoir modéliser la rupture et l’effet de l’hydrogène sur le comportement des métaux et ainsi optimiser le processus de conception des installations.

Lire la suite
Sur le même sujet

Alliance technologique entre le Cetim et le CEA pour démultiplier l’offre industrielle française dans l’hydrogène

Afin d’accélérer le déploiement de la chaine de valeur hydrogène en France, le CEA et le Cetim ont décidé d’allier leurs compétences, expertises et moyens pour une durée de cinq ans. Pour assurer la production d’hydrogène, sa distribution et son utilisation dans de multiples applications, il est en effet nécessaire d’adapter les produits et notamment […]

Le CNRS lance une nouvelle interface de recherche et d’innovation sur l’uranium

Le CNRS, l’université de Lorraine, et Orano, opérateur international dans le domaine du nucléaire, unissent leurs expertises en créant le laboratoire commun Cregu, nouvelle interface de recherche sur l’uranium à Nancy. L’objectif est de développer, ensemble, des approches et des procédés plus performants pour la découverte et l’exploitation de nouvelles ressources en uranium, matière première […]

Partenariat entre le Cerib et Eurailtest pour améliorer la sécurité incendie des infrastructures et véhicules ferroviaires

Gilles Bernardeau, directeur général du Cerib, et Franck Poisson, administrateur d’Eurailtest, ont signé le 30 juin un contrat de partenariat. Objectif ? Proposer aux industriels et entreprises du domaine ferroviaire une expertise globale de la sécurité incendie. Celle-ci fonctionnera via un guichet unique réaction et résistance au feu. Le Centre d’essais au feu (CEF) du […]