Accueil Matériaux et composites Inauguration à Grenoble de 3ALP, un laboratoire public/privé dédié à l’aluminium de demain

Inauguration à Grenoble de 3ALP, un laboratoire public/privé dédié à l’aluminium de demain

Le CNRS, l’Université Grenoble Alpes et Constellium, groupe leader de produits aluminium, ont décidé de s’associer afin de répondre aux enjeux du secteur de la métallurgie, notamment en matière de développement durable.
Vue d'un des sites de Constellium

Le groupe Constellium, un des principaux fournisseurs mondiaux de produits aluminium, le CNRS et l’Université Grenoble Alpes ont uni leurs expertises en créant le laboratoire commun 3ALP pour « Advanced aluminium alloys partnership ».

L’objectif de 3ALP est de développer, ensemble, la recherche sur la recyclabilité et la durabilité de l’aluminium et de travailler sur de nouvelles méthodologies de recherche innovantes et de nouveaux matériaux à base d’aluminium.

Développer des procédés plus économiques et plus verts

Pièces toujours plus résistantes, procédés à la fois plus économiques et avec moins d’impact sur l’environnement… tels sont les enjeux de la métallurgie dans tous ses secteurs d’application et en particulier, dans le cas des produits aluminium pour l’automobile, l’emballage et l’aéronautique dont le groupe industriel Constellium est l’un des principaux fournisseurs mondiaux.

Dans l’objectif d’imaginer et de concevoir les nouvelles générations d’alliages d’aluminium, Constellium et le CNRS associés à l’Université Grenoble Alpes ont choisi de créer un laboratoire commun.

Ce laboratoire commun 3ALP s’appuiera sur l’expertise reconnue du laboratoire de recherche Science et ingénierie des matériaux et procédés (Simap ; CNRS/UGA) en matière de conception d’alliages métalliques et de procédés innovants comme la fabrication additive1. Sa création fait suite à une collaboration de plus de 40 ans entre Simap et C-TEC, le centre R&D de Constellium implanté à Voreppe près de Grenoble.

Lever les freins auxquels est confronté le secteur métallurgique

Pour les scientifiques, la coopération avec C-TEC est une opportunité de participer à lever les freins auxquels est confronté le secteur métallurgique, de développer les axes sur lesquels recherche fondamentale et problématiques industrielles se rencontrent, mais aussi d’orienter certains programmes de recherche vers des développements appliqués.

Par ailleurs, à travers 3ALP, Constellium disposera d’un accès aux outils de modélisation et de caractérisation de pointe, notamment en lien avec le rayonnement synchrotron, et bénéficiera de l’expérience des scientifiques du Simap dans divers domaines : étude des caractéristiques structurelles et mécaniques des matériaux, conception et mise en œuvre instrumentale, développement d’outils d’intelligence artificielle pour les matériaux.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Les laboratoires d’essais lyonnais et valenciennois de Sopemea accroissent leurs capacités vibratoires

Au mois de septembre dernier, les sites de Valenciennes (Nord) et de Genas (Rhône) mettent en service de nouveaux excitateurs électrodynamiques. Sopemea, filiale essais et mesures du groupe Apave, dispose de laboratoires dans toute la France. Sopemea accroit ses capacités d’essais avec l’acquisition de trois nouveaux excitateurs électrodynamiques (ou pots vibrants) à l’attention de ses […]

Pesage industriel : le groupe Precia Molen se dote d’un nouveau laboratoire d’essais ISO 17025

Après deux années de travail, le groupe Precia Molen dispose maintenant de son propre laboratoire de métrologie. Ce laboratoire d’essais permet de tester la performance des indicateurs et instruments de pesage de Precia Molen en conditions climatiques (température et humidité) selon la recommandation OIML R76. Deux enceintes climatiques, l’une de 400 l et l’autre de 20 m3, permettent d’effectuer des essais sur des plages de température allant de -30 […]

Partenariat entre Utac et Egerie sur l’analyse de risque cybersécurité

Utac a choisi Egerie pour mener ses analyses de risques cyber sur les projets innovants et complexes. L’outil permet de traiter un volume important de cas d’usages et de mener des analyses de risques cyber en mode collaboratif. Les équipes cybersécurité Utac mènent des analyses autour des cas d’usage des villes intelligentes et connectées permettant […]