Accueil Laboratoire Le CNRS mise sur Idylle, une plateforme de transfert d’innovations pour les laboratoires de sciences de la vie

Le CNRS mise sur Idylle, une plateforme de transfert d’innovations pour les laboratoires de sciences de la vie

Le CNRS vient d'entrer au capital d'Idylle, une plateforme communautaire visant à permettre aux scientifiques de diffuser leurs innovations dans tous les laboratoires du monde.
Analyse de laboratoire automatisée © FAULHABER

Les laboratoires de sciences de la vie regorgent d’outils astucieux, tels que les réactifs de microscopie, les matériels de culture cellulaire ou encore les sondes de biologie moléculaire. C’est là qu’intervient Idylle, fondée au sein de Quattrocento et soutenue par les Programme d’investissements d’avenir (PIA) pilotés par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI).

Après deux années de collaborations fructueuses, le CNRS entre au capital d’Idylle, qui bénéficiera du soutien financier de la Banque des Territoires, opérateur de l’Etat sur l’action « Sociétés Universitaires et de Recherche du PIA », afin d’accélérer l’émergence de cette nouvelle forme de valorisation des résultats de la recherche.

Favoriser les échanges entre laboratoires

Idylle favorise les échanges entre laboratoires en identifiant les meilleures communautés concepteurs/utilisateurs d’outils de recherche innovants. Son offre consiste à accompagner une équipe dans la transformation de sa technologie en produit de recherche robuste et fiable. Elle met en œuvre toutes les opérations de design, production, logistique et ventes du laboratoire fournisseur vers le laboratoire client.

« Nos différentes actions, du programme Rise pour la création de start-up au transfert de brevets, permettaient déjà la diffusion vers le marché des technologies issues de nos laboratoires, mais seulement pour des innovations adressant un marché suffisamment vaste pour intéresser les industriels et investisseurs. Avec Idylle, nous ouvrons aujourd’hui un nouveau champ de valorisation au CNRS, des scientifiques vers et pour les scientifiques. Nous faciliterons ainsi la diffusion rapide et l’utilisation de nouveaux outils de recherche pour les sciences biologiques », se félicite Antoine Petit, président-directeur général du CNRS.

« Notre association avec le CNRS nous offre un cadre de collaboration privilégiée, plus facile et rapide, avec les chercheuses et chercheurs. Ensemble, nous voulons leur donner les moyens de faire circuler plus efficacement le fruit de leur recherche, et générer ainsi de nouvelles idées et collaborations. À grande échelle, ce modèle permet d’accélérer la recherche en créant une véritable économie circulaire de la connaissance ! », ajoute Mathieu Grisolia, directeur général d’Idylle.

Lire la suite
Sur le même sujet

SGS France annonce l’ouverture d’un nouveau centre d’examen CIFM

SGS

SGS, leader mondial du testing, de l’inspection et de la certification est fier d’annoncer l’ouverture d’un nouveau Centre d’examen agréé par la Cofrend à Orsay (91), situé stratégiquement dans le sud-ouest de la région parisienne. Ce centre est spécifiquement dédié à la certification des compétences en Contrôles Non Destructifs pour le Comité industriel fabrication et […]