Accueil Mesures et essais Le laboratoire « Lumière, nanomatériaux et nanotechnologies » (L2n) de l’UTT devient une Unité Mixte de Recherche CNRS 

Le laboratoire « Lumière, nanomatériaux et nanotechnologies » (L2n) de l’UTT devient une Unité Mixte de Recherche CNRS 

Grâce à ce partenariat et à des initiatives sur le plan européen, l’UTT ambitionne de jouer un rôle important dans la recherche sur les nanotechnologies et nanomatériaux en France et en Europe.

L’Unité de Recherche Lumière, nanomatériaux et nanotechnologies (L2n) de l’Université de technologie de Troyes franchit une étape significative en obtenant le statut d’Unité Mixte de Recherche (UMR), prenant le nom d’UR L2n CNRS-UMR 7076. Ce passage de statut, d’Equipe Mixte de Recherche à Unité Mixte de Recherche, témoigne de l’expertise reconnue du L2n et renforce le partenariat fructueux entre l’UTT et le CNRS

Un laboratoire à la pointe de l’innovation en nanotechnologies et nano-optique

Le laboratoire Lumière, nanomatériaux et nanotechnologie (L2n) de l’UTT se positionne comme un acteur majeur dans le domaine de la recherche en nanotechnologies et nanomatériaux. À la croisée de la science et de l’ingénierie, le L2n s’engage dans une diversité de projets de recherche ambitieux, couvrant une palette étendue de domaines : les nanomatériaux (nouveaux matériaux à l’échelle nanométrique, ainsi que sur l’étude de leurs propriétés et de leurs applications), les nanotechnologies (conception, la fabrication et la caractérisation de dispositifs), la nanofabrication (techniques de fabrication avancées pour la création de structures et de dispositifs) et la nanophotonique ainsi que la plasmonique.

« Cette diversité de domaines de recherche témoigne de l’engagement du laboratoire L2n dans l’innovation technologique et scientifique, tout en ouvrant la voie à des avancées prometteuses pour l’avenir, souligne Christophe Couteau, enseignant-chercheur à l’UTT et directeur du laboratoire L2n. L’objectif principal de la recherche menée au sein du laboratoire est de développer des dispositifs et des systèmes qui exploitent les propriétés uniques de nano-objets. Cela peut inclure l’utilisation de nanomatériaux pour améliorer les performances des dispositifs électroniques ou la création de nanostructures pour manipuler la lumière de manière contrôlée dans des applications photoniques ».

Lire la suite
Sur le même sujet

SGS France annonce l’ouverture d’un nouveau centre d’examen CIFM

SGS

SGS, leader mondial du testing, de l’inspection et de la certification est fier d’annoncer l’ouverture d’un nouveau Centre d’examen agréé par la Cofrend à Orsay (91), situé stratégiquement dans le sud-ouest de la région parisienne. Ce centre est spécifiquement dédié à la certification des compétences en Contrôles Non Destructifs pour le Comité industriel fabrication et […]