Accueil Aéronautique-spatial Le spécialiste des applications aérospatiales Smac fait l’acquisition de deux nouveaux vibrateurs

Le spécialiste des applications aérospatiales Smac fait l’acquisition de deux nouveaux vibrateurs

Le spécialiste des applications aérospatiales étend ses capacités d'essai avec deux vibrateurs installés au sein du laboratoire de Toulon.
Lecture : 3 minutes
Vibrateur HBK installé chez Smac

Smac, fabricant de pièces sur mesure pour la protection d’équipements utilisés en environnement extrême, notamment en altitude élevé et dans l’espace, a fait l’acquisition de deux nouveaux vibrateurs. L’entreprise avait besoin de disposer de solution d’essai en vibration fiable, capable de caractériser un nouvel amortisseur et de valider son comportement dans des délais très courts. Ses partenaires commerciaux, Airbus, Safran ou ArianeGroup, imposent des critères de performance extrêmement rigoureux, notamment en ce qui concerne la rigidité de l’élastomère. 

L’entreprise a ainsi consulté Hottinger Brüel & Kjær (HBK), qui, après une étude approfondie des besoins, a préconisé le vibrateur LDS V8 pour les essais de force élevée et le vibrateur LDS V721 pour les essais moins sévères. Les nouveaux vibrateurs – le modèle V8 d’une force nominale de 57 000 newtons et le modèle V721 d’une force de 3 000 newtons – ont été installés au sein du laboratoire implanté à Toulon. 

Un choix pertinent pour assurer la totalité des essais vibratoires présents et à venir


Pierre Lamy, responsable du laboratoire d’essais Smac, explique : « Les essais sont réalisés non seulement sur les prototypes de l’amortisseur envisagé, mais sur la matière première, l’élastomère étant un matériau extrêmement non-linéaire. Il est donc indispensable qu’à tous les stades du développement du produit nous puissions disposer d’un vibrateur pour lancer nos essais de vibrations. Ce sont les retours d’essais sur vibrateur qui nous guident à chaque étape de la conception et de la fabrication de nos produits. L’important pour nous est aussi d’être sûrs que les moules que nous réalisons pour la fabrication ne seront pas à refaire. » 

Et de continuer : « Nos cahiers des charges spécifient des délais impératifs et le système V8 pour les essais à force élevée et le système V721 en parallèle pour les essais moins sévères se sont révélés les choix les plus pertinents pour assurer la totalité de nos essais vibratoires présents et à venir. »

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Simulation et essais virtuels : Utac entre au capital d’AVSimulation

Utac, groupe leader international dans les domaines de la mobilité annonce la conclusion de l’opération d’entrée au capital d’AVSimulation (filiale de Sogeclair, fournisseur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour une mobilité plus sobre et plus sûre) à hauteur de 15%. AVSimulation est une filiale commune de Renault Group, Dassault Systèmes et d’Oktal (Sogeclair). […]

Une étude révèle que les tests automatisés représentent toujours un défi important pour les entreprises

Keysight Technologies, fournisseur de solutions de conception et de validation, a publié les résultats d’une étude internationale, réalisée par Forrester. Cette étude a permis de sonder des décideurs en matière d’opérations de test afin de dresser un état des lieux des stratégies et des technologies de test. Ce rapport publié sous le titre Conquer Testing […]

Alliance technologique entre le Cetim et le CEA pour démultiplier l’offre industrielle française dans l’hydrogène

Afin d’accélérer le déploiement de la chaine de valeur hydrogène en France, le CEA et le Cetim ont décidé d’allier leurs compétences, expertises et moyens pour une durée de cinq ans. Pour assurer la production d’hydrogène, sa distribution et son utilisation dans de multiples applications, il est en effet nécessaire d’adapter les produits et notamment […]