Accueil Essais Emitech parvient à qualifier les installations de son laboratoire Lefae pour des essais en atmosphère explosive (Atex)

Emitech parvient à qualifier les installations de son laboratoire Lefae pour des essais en atmosphère explosive (Atex)

Situé à Saint-Chamond (Loire), le laboratoire Lefae (groupe Emitech) spécialisé dans les essais environnementaux à contraintes sévères, essais feux et essais climatiques combinés, vient de qualifier une nouvelle installation d’essais. Celle-ci est chargée de vérifier la conformité des matériels installés dans les zones avec risque d’explosion en présence de fluides et de vapeurs d’hydrocarbures (équivalent aux principes Atex).
Lecture : 3 minutes
Les essais réalisés par le banc Lefae sont conformes aux exigences en matière de normes en atmosphère explosive

Le nouveau banc d’essais qualifié de Lefae (laboratoire du groupe Emitech) est destiné aux essais en atmosphère explosive (Atex). Ces essais spécifient les exigences et les procédures pour les équipements d’aéronefs pouvant entrer en contact avec des fluides et des vapeurs inflammables. Ces derniers sont généralement associés aux installations carburants, par exemple les réservoirs, groupe motopompes, valves, instruments de surveillance et de commandes, etc. Ce type d’essai se réfère également aux conditions normales et de défaut susceptibles de se produire dans les zones soumises à des fluides et des vapeurs inflammables pendant les opérations de vol.

Les essais réalisés par Lefae sont conformes aux exigences des normes Eurocat-ED-14D, RTCA DO-160, MIL-STD-810. Ces normes permettent d’évaluer le fonctionnement des matériels testés dans une atmosphère explosive sans déclencher l’explosion du mélange stœchiométrique air/carburant. Elles évaluent ainsi la capacité des enveloppes de protection (principe Atex) des équipements testés à contenir une explosion ou une flamme lors de l’activation de ces matériels. Enfin, lesdites normes montrent également les élévations de température des circuits ou des composants. Par exemple, dans des installations hydrauliques ou échappement, des points chauds intermittents ou permanents peuvent provoquer l’explosion du mélange.

Des essais en environnement réel

Lefae pratique des tests en environnement réel et maîtrise toutes les conditions climatiques, mécaniques, hydrauliques, ou électriques. Le banc d’essais a pour capacités un volume de la chambre de 450 dm3, des conditions de pression absolue pouvant atteindre les 12 200 m. d’altitudes (40 000 pieds). Les températures peuvent quant à elles atteindre 120 °C (248 °F). Des passages étanches disponibles sur les parois de la chambre d’essai permettent également l’activation ou l’alimentation des équipements testés (commandes électriques, alimentation en fluide, activation mécanique).

Le banc peut en outre servir à explorer le comportement des produits intrinsèquement explosifs et analyser les gaz toxiques résultants de leur explosion. Lefae mène par exemple des études sur les emballements thermiques des piles et des batteries lithium ion. Les explosions et les incendies provoqués par l’emballement thermique sont analysées : pression d’explosion, démarrage d’incendie et analyse de seuil de toxicité des gaz produits lors de la défaillance de la pile ou de la batterie. Au total, une équipe d’ingénieurs et de technicien de laboratoire d’essais, soit une trentaine de personnes, accompagne les clients d’Emitech dans la conduite de ces essais à risque.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Anti-corrosion : Corrohm désormais Consultant Certifié Comsol

Créé en 2020, Corrohm, spécialiste de l’anticorrosion, devient Consultant Certifié Comsol. Alliant techniques traditionnelles de mesure in situ et de tests (en laboratoire) et compétences numériques à l’aide du logiciel Comsol Multiphysics, Corrohm accompagne les maîtres d’ouvrage dans leurs projets. Corrohm propose un diagnostic de l’état d’avancement de la corrosion et préconise des solutions ou […]

Bertrand Bedel, nouveau président du Cerib

Le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib) a nommé un nouveau président, Bertrand Bedel. À cette nomination s’ajoutent celles de deux vice-présidents. Il s’agit de Philippe Gruat, président de la Filière Béton et président de l’ESITC de Caen, et de Laure Hélard, déléguée générale du SFIC et de l’ATILH. Après une […]