Accueil Aéronautique-spatial Pour Arnaud Trimouille, d’ArianeGroup, la crise exige des campagnes d’essais toujours plus performantes

Pour Arnaud Trimouille, d’ArianeGroup, la crise exige des campagnes d’essais toujours plus performantes

À l'occasion de la sortie du dernier numéro du magazine Essais & Simulations, dont un dossier porte spécialement sur la place des moyens d'essai dans l'industrie, la rédaction est allée à la rencontre d'Arnaud Trimouille, responsable essais Équipements et services spatiaux chez ArianeGroup. L'occasion de lui demander comment son équipe s'est adaptée à la crise sanitaire.
Lecture : 3 minutes
Arnaud Trimouille, responsable essais Équipements et services spatiaux chez ArianeGroup

D’une crise à l’autre, comment ont évolué les essais et les problématiques des industriels en la matière depuis une dizaine d’années ? 

De façon générale, les crises n’ont fait qu’accélérer une tendance globale impulsée par la compétition économique internationale. Celle-ci exige des essais de plus en plus performants afin de développer des produits toujours plus fiables tout en réduisant au maximum les durées de développement. Autre tendance, le nombre d’essais élémentaires réduits au profit d’essais d’ensemble plus complexes, avec une instrumentation en capteurs et systèmes de mesure plus denses dans le but d’extraire un maximum d’information sur le comportement des produits en développement.

© ArianeGroup

Qu’a changé le Covid-19 et la crise sanitaire dans la manière de mener les essais ? 

Cette crise inédite met encore plus en évidence l’importance des essais et l’importance de la digitalisation pour rapprocher. Les équipes de simulations et d’essais et les lieux de fabrication des produits. Car si ArianeGroup dispose de centres d’essai en interne, ceux-ci sont répartis sur plusieurs sites à la fois en France et en Allemagne. La question a été donc de savoir comment créer plus de proximité entre des centres de développement géographiquement dispersés et les équipes de simulation et de dimensionnement des produits. La réponse réside dans les nouveaux outils connectés permettant d’échanger des données aux formats standardisés à distance et de manière efficace. Désormais, grâce à ses outils d’échanges, nous sommes encore plus efficaces dans la conduite d’essai, la validation des boucles itératives et réduisons ainsi la durée de la campagne globale d’essai. Par ailleurs, nos clients peuvent désormais plus facilement suivre en direct leurs essais à distance.

Les technologies actuellement sur le marché répondent-elles à toutes les attentes des industriels et des laboratoires ? Que manque-t-il aujourd’hui ? 

Dans ce contexte d’évolution permanente en matière de besoin d’essais fiables, plus courts et moins onéreux, les technologies doivent suivre. Les fabricants doivent continuer à améliorer leurs équipements afin de réduire les temps de développement, rendre la mise en œuvre de l’instrumentation plus rapide, générant des données facilement exploitables et exportables par des logiciels toujours plus performants en termes d’analyse, d’interprétation des données et de comparaison aux simulations numériques.  

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Utac Ceram Millbrook prêt pour le nouveau Label européen pneumatique « Ice Grip »

Le symbole 3PMSF indique qu’un pneu convient à la fois à l’Europe centrale et aux pays nordiques, mais en réalité les exigences techniques de ces deux marchés sont très différentes. Les conditions hivernales nordiques sont généralement beaucoup plus difficiles que celles d’Europe centrale,avec plus de neige et de glace sur les routes. Le nouveau symbole […]

Greenmot livre un robot de conduite à l’Université Polytechnique Hauts de France pour des essais ADAS

La société lyonnaise Greenmot a livré un de ses robots de conduite G-Robot au laboratoire Lamih (UMR CNRS 8201) de l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Cet équipement vient compléter les plateformes dynamométrique et énergétique de l’établissement, portant à plus d’un million d’euros l’ensemble des équipements relatifs à cette thématique. Déjà reconnu pour son expertise concernant les tests […]

Comment l’Isae-Supaéro travaille sur les matériaux composites de la future aile volante à hydrogène

Face au besoin de verdir le secteur de l’aéronautique, l’Isae-Supaéro travaille depuis 2020 sur un projet de recherche pour déterminer les matériaux composites les plus adaptés à la future aile volante à hydrogène. Il faut dire que depuis quelque temps, l’aérien fait de la transition énergétique l’un de ses défis majeurs pour les dix prochaines […]