Accueil Recherche & développement Safran et la BEI signent un contrat de prêt de 500M€ pour financer la R&D sur les systèmes de propulsion des futurs avions

Safran et la BEI signent un contrat de prêt de 500M€ pour financer la R&D sur les systèmes de propulsion des futurs avions

La Banque Européenne d'Investissement (BEI) met à la disposition de Safran un crédit bancaire de 500 millions d'euros afin de financer ses activités de recherche sur des systèmes de propulsion innovants pour la prochaine génération d'avions commerciaux monocouloirs. Il s'agit d'une étape clé de la feuille de route de Safran vers un transport aérien décarboné.
© Daniel Linares / Safran

Mené principalement en France par Safran, ce projet s’inscrit au coeur de son ambition environnementale. Il vise notamment une réduction drastique de la consommation de carburant pour la prochaine génération d’avions moyen-courrier et représente une avancée décisive dans l’objectif ambitieux de la neutralité carbone des vols à l’horizon 2050. Il s’appuie sur quatre piliers principaux : la recherche du meilleur rendement propulsif, l’optimisation intensive de la gestion de l’énergie, le développement de technologies disruptives ainsi que leur intégration. La conjugaison de ces quatre piliers permettra l’utilisation à 100% de carburants alternatifs.

La BEI partenaire de longue date de Safran

Le prêt sera mis à disposition d’ici à septembre 2022, au choix de Safran, avec une maturité allant jusqu’à dix ans à compter de la mise à disposition des fonds. La Banque européenne d’investissement (BEI) est un partenaire de longue date de Safran à qui elle avait déjà accordé un financement de 300 millions d’euros en 2009 pour le développement du moteur Leap.

« Cette opération de financement mise en place avec la BEI va contribuer de manière décisive à la recherche de Safran pour une aviation décarbonée, souligne Bernard Delpit, directeur général adjoint, directeur financier Groupe. Les ruptures technologiques issues de ces projets ainsi financés doivent contribuer significativement aux objectifs collectifs de neutralité carbone et Safran se réjouit de la relation durable entretenue avec cette institution qui a déjà accompagné le Groupe dans le financement de plusieurs projets. »

De nouveaux systèmes de propulsion indispensables pour la transition écologique

« Ce projet emblématique illustre parfaitement la vocation de la BEI de contribuer par son action à faire de l’Europe la première économie parvenant à la neutralité carbone à l’horizon 2050, se félicite Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Pour y parvenir dans le secteur du transport aérien dans lequel l’Europe s’est affirmé comme un acteur industriel mondial de tout premier plan grâce à des entreprises comme Safran, l’innovation dans de nouveaux systèmes de propulsion est indispensable pour réussir cette transition écologique. La BEI est heureuse d’accompagner Safran dans ce défi technologique ».

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Plan France Relance : une enveloppe de 800 000 € pour l’Utac Ceram Millbrook

Dans le cadre du plan France Relance, le centre d’essai Utac Ceram Millbrook va recevoir de l’État une enveloppe de 800 000 € afin d’investir dans la modernisation de ses équipements d’essai. Une décision officiellement prise le 9 avril dernier lors de la visite à Linas-Montlhéry d’Éric Jalon, préfet de l’Essonne, Nicolas Lefevre, sous-préfet à […]

Comment l’Isae-Supaéro travaille sur les matériaux composites de la future aile volante à hydrogène

Face au besoin de verdir le secteur de l’aéronautique, l’Isae-Supaéro travaille depuis 2020 sur un projet de recherche pour déterminer les matériaux composites les plus adaptés à la future aile volante à hydrogène. Il faut dire que depuis quelque temps, l’aérien fait de la transition énergétique l’un de ses défis majeurs pour les dix prochaines […]