Accueil Mesures et essais SGS agrandit son laboratoire de bioanalyse à Poitiers

SGS agrandit son laboratoire de bioanalyse à Poitiers

Lecture : 3 minutes

Le groupe Suisse SGS, leader dans le domaine de l’analyse a annoncé qu’il investit 3.5 millions d’euros dans un projet d’extension et de rénovation de son laboratoire de bioanalyse implanté à Poitiers (France) afin d’augmenter de 50% sa capacité avant 2020.

La première phase du projet est opérationnelle depuis novembre 2018, avec un nouveau laboratoire d’immunoanalyse de 150 m², équipé de 8 appareils (MSD, ELISA, Luminex, Ella) et avec la capacité d’accueillir 20 techniciens de laboratoire. La deuxième phase de l’extension verra la construction d’un nouveau bâtiment de 800 m², dédié au stockage des échantillons biologiques au rez-de-chaussée et à l’aménagement d’un espace bureau au premier étage. Les laboratoires existants seront totalement rénovés. Ce grand chantier de rénovation sera accompagné de la mise en place de nouvelles technologies digitales (cahier électronique de laboratoire (notebook), système électronique de gestion des documents et de la qualité des installations).  

Les effectifs ont augmenté de plus de 25 % au cours des deux dernières années et le recrutement est voué à continuer, voire à s’accélérer au cours de l’année 2019. «  Cet investissement majeur dans l’équipement, les installations et le personnel qualifié augmentera significativement les capacités du laboratoire afin de correspondre à la demande croissante du marché et permettra de raccourcir les délais d’obtention des résultats pour nos clients de l’industrie pharmaceutique, commente Alain Renoux, directeur du Laboratoire. SGS Life Sciences a pour objectif d’être présent sur le marché international avec un centre d’excellence en Bioanalyse à Poitiers et c’est par l’investissement tant dans les installations de pointe que dans le personnel qualifié que nous pourrons atteindre cet objectif ambitieux. » 

Le laboratoire SGS de Poitiers offre actuellement une gamme complète de services bioanalytiques incluant la spectrométrie de masse, l’immunoanalyse et la biologie cellulaire. L’extension du site suit les annonces récentes du groupe concernant ses laboratoires de Lincolnshire, Genève et Mississauga et son futur laboratoire de bioanalyse à Shangaï.

Grâce à ses dix-huit laboratoires SGS Life Sciences optimise son réseau international pour offrir des solutions complètes aux grandes entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques. En plus de ces activités de laboratoire pour le marché biopharmaceutique. SGS réalise également des études cliniques de la phase I à IV, le traitement des données, la simulation et modélisation de données pharmacocinétiques ainsi que du conseil en affaires réglementaires et en pharmacovigilance.

Source : https://www.sgsgroup.fr/

Lire la suite
Mesures-et-tests.com
Sur le même sujet

SGS France annonce l’ouverture d’un nouveau centre d’examen CIFM

SGS

SGS, leader mondial du testing, de l’inspection et de la certification est fier d’annoncer l’ouverture d’un nouveau Centre d’examen agréé par la Cofrend à Orsay (91), situé stratégiquement dans le sud-ouest de la région parisienne. Ce centre est spécifiquement dédié à la certification des compétences en Contrôles Non Destructifs pour le Comité industriel fabrication et […]

Le laboratoire « Lumière, nanomatériaux et nanotechnologies » (L2n) de l’UTT devient une Unité Mixte de Recherche CNRS 

L’Unité de Recherche Lumière, nanomatériaux et nanotechnologies (L2n) de l’Université de technologie de Troyes franchit une étape significative en obtenant le statut d’Unité Mixte de Recherche (UMR), prenant le nom d’UR L2n CNRS-UMR 7076. Ce passage de statut, d’Equipe Mixte de Recherche à Unité Mixte de Recherche, témoigne de l’expertise reconnue du L2n et renforce le […]

Le LNE inaugure en grandes pompes LE.IA, son laboratoire d’évaluation de l’intelligence artificielle

La rédaction d’Essais & Simulations s’est rendue ce mardi 14 mai à l’inauguration du LE.IA par Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national d’essais (LNE). Celle-ci s’est faite en présence de nombreux officiels – et ce malgré l’absence de la secrétaire d’État chargée du Numérique Marina Ferrari. Déjà engagé depuis 2008 dans l’évaluation des technologies […]