Accueil Contrôle Qualité SGS lance une unité Hydrogène dans son laboratoire normand d’Harfleur

SGS lance une unité Hydrogène dans son laboratoire normand d’Harfleur

Cette nouvelle unité analytique sera tout particulièrement destinée au contrôle de la qualité de l’hydrogène afin d'en garantir la pureté maximale.
Lecture : 3 minutes

Avec le soutien de la région Normandie, SGS, une des leaders mondiaaux du testing, de l’inspection et de la certification, investit dans une unité analytique novatrice pour le contrôle de la qualité de l’hydrogène dans son laboratoire d’Harfleur. Grâce à des technologies de pointe, toute la gamme d’analyses requises. Objectif ? Garantir la pureté de l’hydrogène (H2) peut être réalisée. Les experts SGS utilisent les normes nationales et internationales, notamment EN 17124, ISO 14687 et SAE J2719.

« En tant que membre actif des comités techniques ISO/TC 197 pour la qualité et l’échantillonnage de l’hydrogène, l’expertise de nos équipes est mondialement reconnue. En parallèle, nous sommes également un membre actif d’Hydrogen Europe », indique Arnaud Boille, Business Developer Hydrogène, SGS France.

Quantifier quatorze différentes impuretés du ppm au ppb

Le laboratoire SGS à Harfleur est accrédité Cofrac ISO/CEI 17025 n°1-6456. Les experts en hydrogène de SGS ont à la fois une expérience de terrain et laboratoire, ce qui leur permet de réaliser et d’interpréter les analyses les plus élaborées. Nos analyseurs sont entièrement intégrés, ce qui signifie qu’une seule injection d’échantillon vous permet d’obtenir une série complète de résultats d’analyse, réduisant ainsi les délais d’exécution, les coûts et les volumes d’échantillons.

Les analyses peuvent quantifier quatorze différentes impuretés du ppm au ppb comme l’exige la norme ISO 14687 Grade D. Ces nouvelles capacités vont permettre de soutenir les clients du groupe SGS dans leur engagement de neutralité carbone. De plus, cette innovation va renforcer la position de leader de SGS sur le marché des analyses hydrogène grâce notamment à ses installations existantes en Irlande et Chine.

« Nous pouvons prélever ce gaz dans les stations de ravitaillement Hydrogène, les sites de production, et tout autre site utilisant de l’hydrogène jusqu’à des pressions de 700 bar », souligne Azzedine Laras, Sustainability Services Business Manager, Natural Resources, chez SGS France.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Vers de nouvelles collaborations recherche-entreprise pour développer les batteries performantes de demain

Dans un contexte de transition vers le tout électrique, développer la prochaine génération de batteries représente un enjeu très important. Dans ce domaine, l’avenir appartient aux batteries tout solide dont les objectifs majeurs sont d’augmenter la densité d’énergie pour améliorer l’autonomie des véhicules. Ces objectifs sont aussi de permettre de réduire le temps de recharge […]

Le Cetim annonce la création de Lama, un laboratoire commun dédié à la maîtrise des assemblages

Le Cetim, institut technologique labellisé Carnot, a annoncé mi-novembre la création du Laboratoire de maîtrise des assemblages (Lama). Ce laboratoire commun a pour but de renforcer les synergies existantes depuis quelques années entre les académiques et le Cetim et de conduire des projets de R&D dédiés aux assemblages mécaniques, au collage et aux assemblages « hybrides […]

L’IRT Jules Verne inaugure son nouveau siège, dix ans après sa création

Dans un contexte de forts enjeux pour l’industrie manufacturière, l’Institut de recherche technologique (IRT) Jules Verne a inauguré le 17 novembre Nautilus, son nouveau siège social de 7 000 m2, dont 4 000 de surfaces technologiques. Un bâtiment à la pointe dédié à l’innovation technologique dans le domaine des technologies de fabrication. Le 5 mars […]