Accueil BE Surveillance de structures : Boas et Hottinger Bruel & Kjaer (HBK) nouent un partenariat

Surveillance de structures : Boas et Hottinger Bruel & Kjaer (HBK) nouent un partenariat

Avec ce partenariat, le bureau d'études Bâtiment ouvrage d’art services (Boas) entend renforcer ses capacités de surveillance de structures, notamment de ponts, de viaducs ou de bâtiments. Pour ce faire, Boas utilisera les solutions matérielles et d’ingénierie que proposent aujourd'hui Hottinger Bruel & Kjaer sur le marché.
Lecture : 3 minutes
Pont Citadelle - photo Boas

Boas, bureau d’études créé en 1989 spécialisé dans le contrôle et le suivi des ouvrages d’art et des bâtiments, a décidé de recourir à l’expertise de Hottinger Bruel & Kjaer (HBK). Il faut dire que les différentes missions confiées aux équipes de Boas ne sont pas à prendre à la légère. Parmi elles figure la surveillance structurelle par monitoring visant à prévenir notamment l’effondrement de ponts ou de viaducs. C’est pourquoi le choix de l’instrumentation utilisée est crucial, notamment pour l’obtention de données fiables et précises.

Une offre intégrée et complémentaire pour la surveillance de structures

Les équipes de Boas devaient opter pour une solution intégrée. Celle-ci devait comprendre une instrumentation de haute précision, une gamme complète de capteurs – résistif, piezo résistif/électrique ou optique – et une offre de prestations d’ingénierie. Objectif ? Surveiller l’évolution des contraintes exercées, vérifier et valider les calculs réalisés, contrôler la stabilité de l’ensemble à la suite d’interventions et lors des tests finaux obligatoires… 

Les solutions de HBK ont ainsi permis de répondre aux exigences de surveillance de structures béton, métallique et composite. Et ce depuis la jauge de déformation au système d’acquisition, en passant par les sondes de T° ou encore le support des équipes techniques pour l’installation des équipements.

Pour le dirigeant et fondateur de Boas Barbut, « recourir à Hottinger Bruel & Kjaer pour la réalisation de prestations ainsi que la fourniture des capteurs et de l’électronique a été un avantage en termes de temps et de fiabilité. Le travail réalisé avec les ingénieurs prestation HBK, mené avec justesse et précision, est source d’efficience. Ce type de mesure est déterminant pour optimiser la sécurité mais aussi la durée de vie des ouvrages d’art sur lesquels nous œuvrons HBK pour mener à bien nos missions de monitoring. »

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Comment l’Isae-Supaéro travaille sur les matériaux composites de la future aile volante à hydrogène

Face au besoin de verdir le secteur de l’aéronautique, l’Isae-Supaéro travaille depuis 2020 sur un projet de recherche pour déterminer les matériaux composites les plus adaptés à la future aile volante à hydrogène. Il faut dire que depuis quelque temps, l’aérien fait de la transition énergétique l’un de ses défis majeurs pour les dix prochaines […]

Comment évoluer de la conception à la fabrication d’assemblages multi-matériaux en toute confiance

Mus par la nécessité de réduire les émissions de CO2 et par l’avènement de la mobilité électrique, les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs se sont engagés vers le développement de produits légers, novateurs, personnalisés et durables, qui peuvent être fabriqués en grande série selon une architecture d’usine de type « lot size 1 » pour produire selon […]

CND et corrosion : le Comité Bretagne – Pays de la Loire de la Cofrend organise une JTR – Journée technique régionale

Le 26 mars en Webconférence, le Comité régional de la Cofrend Bretagne Pays de Loire propose un tour d’horizon sur les CND et les enjeux de la corrosion dans les différentes industries et les solutions apportées. Ouverte à tous (gratuite pour les membres de la Cofrend et 61€ pour les non-adhérents), cette JTR portera sur […]