Accueil Mesures et essais Un premier pas vers la création d’une communauté de la Simulation des systèmes en France

Un premier pas vers la création d’une communauté de la Simulation des systèmes en France

Lecture : 3 minutes

Le séminaire Nafems du 3 juin dernier a réuni une partie de la communauté des scientifiques, éditeurs de logiciels et utilisateurs travaillant autour de la simulation des systèmes en France.

Dans un contexte où les produits sont de plus en plus complexes dans tous les secteurs de l’industrie, avec une explosion de leurs exigences fonctionnelles et de performance, dans un monde où ces systèmes sont de plus en plus connectés et interagissent les uns avec les autres, et alors que les délais de mise sur le marché sont de plus en plus courts et les budgets contraints, la conception devient un défi pour les ingénieurs et industriels et exige un changement radical des méthodes de travail.

La simulation des systèmes, effectuée afin de permettre la prise de décision en amont du cycle de développement, et de valider les choix de conception en aval de ce cycle est un passage obligé. Certaines configurations ou conditions rencontrées par les produits développés actuellement ne peuvent pas être testées physiquement et doivent être impérativement simulées. C’est le cas par exemple sur les projets avancés de délégation de conduite chez les constructeurs automobile. Les scénarii routiers dans lesquels il faut éviter un obstacle impromptu ne sont pas réalisables physiquement dans toutes les conditions de conduite. En utilisant la modélisation et la simulation des systèmes, on peut augmenter le nombre de configurations testées et ainsi améliorer la confiance des concepteurs et des futurs utilisateurs dans la fiabilité et la sécurité du système.

Afin de répondre à cette demande croissante de simulation en conditions réalistes, les éditeurs d’applications logicielles fournissent de nouvelles solutions de modélisation des phénomènes qui permettent leur enchaînement ou imbrication. La modélisation 0D/1D doit s’enrichir de modules de simulation de phénomènes multi- physiques afin d’apporter au monde logique les effets des actions déclenchées dans le monde physique, en lieu et place par exemple des capteurs qui joueront ce rôle dans le produit final.

Source : https://www.nafems.org/

Lire la suite
Mesures-et-tests.com
Sur le même sujet

Le Cetim va réaliser des éprouvettes en composite et des contrôles par tomographie pour Dassault Aviation

Dassault Aviation mise sur le Cetim pour ses prestations de fabrication d’éprouvettes et de contrôle par tomographie de pièces en composites. En 2021, cette confiance s’est matérialisée par la signature d’un accord cadre portant sur la réalisation d’éprouvettes en composites (incluant l’usinage et toute la préparation : mise en place et collage des talons, assemblages, […]

PCB Piezotronics distribue les produits Heim de Safran Data Systems

PCB Piezotronics et Safran Data Systems ont signé un accord de distribution, portant sur la gamme d’instrumentation Heim. Il s’agit d’une gamme d’unité d’acquisition et d’enregistrement de données alliant fiabilité, robustesse, compacité et précision face aux environnements extrêmes. Ces produits permettent la numérisation des signaux au plus proche des capteurs, quelle que soit la grandeur […]