Accueil Automobile Utac inaugure une nouvelle chambre d’émission à température variable (VTEC) au Royaume-Uni

Utac inaugure une nouvelle chambre d’émission à température variable (VTEC) au Royaume-Uni

Cette nouvelle chambre d’émission à température variable va permettre de réaliser des essais plus efficaces et plus précis, tout en réduisant les temps de mise en place.
Lecture : 3 minutes
Une nouvelle VTEC pour l'Utac au Royaume-Uni

Utac a inauguré en septembre dernier sa nouvelle VTEC (chambre d’émission à température variable) 4 roues motrices. Cette installation offre ainsi la possibilité aux ingénieurs chargés de tester les véhicules lourds de réaliser des essais d’émissions sur une variété inédite de véhicules. Située sur le centre d’essais Utac au Royaume-Uni, la nouvelle VTEC peut recevoir des véhicules plus grands, plus lourds et plus puissants que l’ancienne installation VTEC. Elle offre également la possibilité d’effectuer des essais sur des motorisations électriques et hydrogènes.

Conçue pour recevoir des véhicules hors route et des voitures de tourisme, mais aussi des bus et des autocars, la VTEC permet de réaliser des essais d’émissions dans un environnement à température contrôlée (de – 20 °C à 50 °C). Elle peut s’adapter à des véhicules ayant un empattement de 8 m et une charge à l’essieu de 20 tonnes.

Dimensions et capacités hors normes pour cette nouvelle VTEC

Les dimensions de cette VTEC sont impressionnantes, et ses capacités sont les plus importantes du Royaume-Uni pour ce type d’installations. Elle offre une absorption de puissance qui peut atteindre 450 kW, plus du double de celle offerte par l’installation actuelle d’Utac. Elle dispose également d’un couple continu 6 fois plus puissant que celui de l’ancienne installation (40 000 N) et d’un simulateur d’inertie 3 fois plus puissant (60 000 kg).

Grâce aux capacités double et triple essieux de la VTEC, Utac peut réaliser des essais de types très variés, en particulier des essais d’émissions en conditions de conduite réelles (RDE). Elle dispose aussi d’une chambre de pesée des filtres à particules en suspension (PM), et d’un système d’analyse des sacs à quatre phases. Elle offre la possibilité de mesurer la consommation de carburant des véhicules à hydrogène, ainsi que la consommation d’énergie et l’autonomie des véhicules électriques (EV).

La possibilité qu’elle offre de tester des véhicules lourds dans des conditions de froid extrême permet aux ingénieurs de réaliser des essais de démarrage à froid, ainsi que des essais de désembuage et de dégivrage du système CVCA sur des véhicules de transport en commun, militaires et de tourisme. La VTEC permet aussi de réaliser des essais sur des véhicules spécialisés dans des conditions ambiantes extrêmes, par exemple sur des véhicules d’exploration de l’Arctique.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Hydrogène : Création de la chaire industrielle ANR Messiah

Dans la lignée des annonces de l’Élysées pour un plan d’investissement « France 2030 » mettant l’hydrogène à l’honneur, Mines Paris PSL, première école d’ingénieurs en France par son volume de recherche partenariale et l’Agence nationale de la recherche (ANR) annoncent le lancement de la Chaire Messiah (acronyme signifiant Mini-éprouvettes pour le suivi en service […]

L’incubateur d’IMT Atlantique accueille trois nouvelles start-up dans la santé, l’énergie et la cybersécurité

Installé sur le campus de Brest, Ivanae est issu du LaTIM, le laboratoire de traitement de l’information médicale copiloté par l’University of Western Brittany, IMT Atlantique, l’Inserm et le CHRU de Brest. Cette start-up poursuivra le développement de sa technologie de surveillance de la fonction pulmonaire des patients sous assistance respiratoire au sein de l’incubateur […]

Puissance électrique : Hager Group va ouvrir un nouveau laboratoire d’essais

Hager Group consolide son ancrage territorial en matière de R&D et d’innovation. L’entreprise accélère sa transformation en réponse à de fortes ambitions sur le marché des bâtiments tertiaires, en France comme à l’international. Le nouveau laboratoire, un banc d’essai de court-circuit basse tension, permettra de développer et valider des disjoncteurs et des systèmes de distribution de forte puissance (appareillages de protection et armoires électriques). Celui-ci se situera à Obernai, dans le Bas-Rhin. Parmi les plus puissants en Europe « Ce laboratoire complète notre […]