Succès du premier vol d’essai de l’A400M et ses moteurs TP400 avec des SAF

L’essai s’est déroulé en juillet à Séville (Espagne) avec un A400M « Grizzly 4 » qui a réalisé un vol de plus d’une heure avec un de ses turbopropulseurs TP400* alimenté par un mélange comprenant 29% de SAF*. « Pour ce premier vol, nous utilisons un SAF de type HEFA**, composé de résidus d’huiles et de graisses. Il est également exempt de composés aromatiques et de soufre, ce qui le rend très efficace et bon pour les moteurs, explique Ana Belén Blanco, responsable technique de l’intégration des SAF sur l’A400M. De plus, ce carburant « drop-in » peut être mélangé avec du carburant standard, et n’exige aucune modification du moteur. »

« Pendant le vol, nous avons effectué une comparaison étroite entre le moteur numéro 2, alimenté en SAF, et les trois autres moteurs utilisant du carburant Jet A1 standard. Les résultats obtenus confirment que l’utilisation de ce mélange de SAF n’affecte pas les performances du moteur », a déclaré César González, ingénieur d’essais en vol chez Airbus Defence and Space.

Les analyses du moteur et des données de vol ont permis de déterminer que les moteurs TP400 étaient compatibles avec un mélange contenant jusqu’à 50% de SAF. Les opérateurs de l’A400M ont récemment manifesté leur intérêt pour utiliser 50% de SAF certifiés Cet essai est une première étape de la feuille de route visant une utilisation accrue des SAF sur nos produits militaires.

« Ce vol représente une avancée significative, et en nous appuyant sur l’expertise de nos sociétés mères, nous sommes convaincus que la conception robuste du TP400 nous permettra d’atteindre les normes les plus élevées en termes d’usage de Carburants d’Aviation Durables », affirme Stephan Schlisske, directeur technique et responsable de l’organisation de la conception d’Europrop International.

Carburants d’aviation durables : un levier majeur de la décarbonation

L’introduction des biocarburants constitue un des leviers prioritaires de la feuille de route de Safran et des acteurs de l’industrie aéronautique pour atteindre ses objectifs de décarbonation. Dans ce cadre, Safran Aircraft Engines participe à plusieurs projets visant à utiliser ces carburants durables en plus grande quantité et à certifier leur utilisation sur le LEAP notamment. Citons par exemple l’intégration de 10% de biocarburants dans les essais moteurs sur le site de Villaroche (chiffre qui montera à 35% d’ici 2025), ou encore le projet VOLCAN ayant permis en novembre dernier le premier vol d’un A319neo équipé de moteurs LEAP opérant avec 100% de carburant durable.

* L’A400M est motorisé par quatre turbopropulseurs TP400 de 11 600 chevaux, les plus puissants du monde occidental. Ils sont conçus par le consortium Europrop International GmbH (EPI) associant 4 motoristes européens, le britannique Rolls-Royce, l’espagnol Industria de Turbo Propulsores (ITP), l’allemand MTU Aero Engines et le français Safran Aircraft Engines, principal partenaire avec 32% de part de programme.

** Hydroprocesed Esters and Fatty Acids / Esters hydro-traités et acides gras.

Les laboratoires d’essais lyonnais et valenciennois de Sopemea accroissent leurs capacités vibratoires

Au mois de septembre dernier, les sites de Valenciennes (Nord) et de Genas (Rhône) mettent en service de nouveaux excitateurs électrodynamiques. Sopemea, filiale essais et mesures du groupe Apave, dispose de laboratoires dans toute la France. Sopemea accroit ses capacités d’essais avec l’acquisition de trois nouveaux excitateurs électrodynamiques (ou pots vibrants) à l’attention de ses clients de l’automobile, de l’aéronautique, du ferroviaire, de la défense et du nucléaire.

Gagner en souplesse et en réactivité

Les laboratoires d’essais modernisent leurs équipements afin de gagner en souplesse et en réactivité pour leurs clients : un excitateur supplémentaire pour le laboratoire Sopaval à Valenciennes et deux pour le laboratoire Sopavib de Genas, en banlieue lyonnaise.

Plus précisément, Sopavib s’équipe d’un excitateur HBK-V8 avec une table de 900 x 900 mm et un V8 avec une table de 600 x 600 mm et Sopaval d’un modèle HBK-V8 avec table 600 x 600 mm.

En plus des vibrations dites classiques, ces excitateurs seront également capables de réaliser des essais combinés en température, élargissant ainsi la gamme de produits testés : des câbles automobiles aux antennes de bateau, en passant par les chargeurs à induction et les réservoirs d’avion de chasse. Ces pots vibrants seront principalement utilisés pour les clients du groupe des secteurs aéronautiques, de la défense, du ferroviaire ou encore de l’automobile

MANUMESURE, la société spécialisée en métrologie et contrôles réglementaires du Groupe Chauvin Arnoux

La société propose également des contrôles réglementaires dans le domaine environnemental (émissions de polluants atmosphériques, bruit …), de la sécurité des personnes (inspection des installations électriques …) et de la prévention des risques (thermographie …)

MANUMESURE a structuré son offre de prestations de service sur trois grands segments de marché : l’Industrie, l’Environnement et la Santé.

Dotée d’un maillage national de 12 centres techniques et d’une équipe mobile d’experts la société assure une couverture totale du territoire national et garantit ainsi une intervention rapide au plus près du besoin de ses clients.

Nos experts réalisent également de nombreuses interventions à l’étranger.

Les prestations proposées sont toutes réalisées en respect des normes et des contraintes de traçabilité jusqu’aux étalons nationaux. Tous les laboratoires MANUMESURE sont accrédités COFRAC*, ce qui atteste de la compétence technique de nos équipes et qui garantit leur impartialité.

La société est certifiée ISO 9001 et 14001, MASE et est agréée par le ministère de l’environnement et de l’écologie.

*Portée disponible sur www.cofrac.fr

www.manumesure.fr

Mesures Solutions Expo2022 de retour début octobre à la Cité des Congrès de Lyon

La nouvelle édition de Mesures Solutions Expo2022 se tiendra à la Cité des Congrès de Lyon dans trois semaines. Né de la volonté des adhérents du Réseau Mesure, cet évènement est organisé depuis 2021 en partenariat avec le Collège français de métrologie (CFM) et plusieurs partenaires de la formation, du recrutement et de la communication. En un seul lieu, il présentera l’exhaustivité de l’offre de la mesure, du monde de la recherche à celui de la production, des solutions actuelles aux perspectives futures. Cet événement phare du marché de la mesure sera le reflet de l’évolution du monde industriel. Les innovations y seront donc nombreuses dans la mesure où beaucoup n’ont pas pu être présentées durant les derniers mois.

En proposant une offre générale répondant aux besoins potentiels multiples, le Réseau Mesure a souhaité réunir les professionnels de la mesure afin de proposer aux visiteurs des solutions complètes et innovantes. Nombreux sont ceux qui ont à nouveau répondu présents car 70% du salon est déjà réservé.

Cet évènement touche toute la chaine de la mesure : les acteurs du process, les ingénieurs, les techniciens, de la qualité à la production, en passant par le contrôle et la maintenance. Il présentera également une vingtaine d’ateliers thématiques, au cours desquels les exposants développeront leurs savoir-faire et leurs nouveautés.

Les Journées de la Mesure 2022 en partenariat avec Mesures Solutions EXPO2022

Aussi, le CFM est l’organisateur des JM2022, les Journées de la Mesure : un événement pragmatique pour une mesure simple et concrète. Les deux journées proposeront une organisation originale permettant d’intégrer les bonnes pratiques d’abord et de découvrir les mises en application ensuite, à l’aide des tutoriels et des ateliers-démonstrations.

Cette année, cette famille Mesure sera au grand complet et à bonne école autour de plusieurs sujets clés. D’une part, les fondamentaux de la métrologie (concepts essentiels, normes, incertitudes), d’autre part, la chaîne de mesure (performance, capteurs, chaine d’acquisition…). Enfin, des applications seront présentées en matière de dimensionnel, de température (voir article suivant) et en laboratoire.

Tous les intervenants du processus de mesure et de production sont concernés : utilisateur de moyens de mesure, responsable métrologie, responsable qualité ou production, technicien et ingénieur… L’inscription aux JM permet de suivre ces tutoriels et ateliers, d’accéder aux pauses café et buffets de midi, de découvrir les exposants du salon Mesures Solutions Expo2022. Faites des rencontres et répondez à vos problématiques terrain lors des JM2022.

AGLED, un dispositif permettant de détecter et de localiser des fuites de gaz dans un environnement industriel à partir de capteurs acoustiques

Depuis 2018, TotalEnergies s’appuie sur l’infrastructure expérimentale TADI (TotalEnergies Anomaly Detection Initiatives) située au Pôle d’Etudes et de Recherche de Lacq, dans le Sud-Ouest de la France, pour sélectionner les meilleures technologies en mode d’innovation ouverte, dans le but d’éviter tout accident industriel et de garantir la sécurité des équipes et des installations. Depuis juin 2019, quatre antennes acoustiques d’Acoem ont été développées, déployées et testées sur TADI. Afin d’améliorer la fiabilité du système, les algorithmes d’Intelligence Artificielle d’Acoem développés spécifiquement pour cette application ont la capacité de discriminer une fuite de gaz dans un environnement acoustique qui peut être souvent très complexe.

A la suite des performances observées sur TADI, le système Acoem est recommandé à Tempa Rossa, installation pétrolière et gazière onshore italienne exploitée par TotalEnergies, pour une validation industrielle. Les détecteurs précoces de fuites de gaz Acoem, appelés « AGLED » pour « Acoustic Gas Leak Early Detectors », conçus pour obtenir la certification ATEX Zone 1, seront installés sur le site de Tempa Rossa cette année 2022.

Pour plus d’informations.

Journée ASTE : rendez-vous le 27 septembre sur le site ArianeGroup d’Issac

Au programme de la matinée, le mot de bienvenue par le directeur du site d’ArianeGroup Issac et par le président de l’ASTE puis des conférences techniques. Celles-ci porteront sur la présentation de l’ensemble des mesures par vision chez ArianeGroup : des besoins aux solutions actuels et futurs.

Aussi, une conférence concernera les mesures photogrammétriques sous vide thermique et les moyens d’estimer a priori leur précision, par simulation numérique en fonction des contraintes d’environnement (Thales Alenia Space). Deux autres conférences restent à confirmer.

Dans l’après-midi les participants pourront assister à la visite de quelques installations d’essais qui ont été développées et qui sont exploitées par ArianeGroup sur le site d’Issac.

Plus d’informations sur le site de l’ASTE

Programme de la journée

8h30 – 9h00Accueil des participants


9h00 – 9h30Présentation du site ArianeGroup Issac et le mot de bienvenue par Loïc Lagadec et Arnaud Trimouille, et présentation de l’ASTE par son président.


9h30 – 10h00ArianeGroup – Une vue d’ensemble des mesures par vision chez ArianeGroup : des besoins aux solutions actuels et futurs


10h00 – 10h30Thales Alenia Space – Simulation numérique de mesure photogrammétrie pour les essais


10h30 – 11h00Pause


11h00 – 11h30Siemens – Caractérisation et vérification des matériaux
et des structures par la technique de stéréo-corrélation d’images


11h30 – 12h00Alliantech – sous réserve, titre à confirmer



12h00 – 12h30Eikosim – La validation de modèles de simulation par le prisme des mesures optiques


12h30 – 14h00Déjeuner


14h15 – 17h00Visite des installations d’essais développées et exploitées par ArianeGroup sur le site d’Issac.


14h15 – 17h00
Retour en salle pour debriefing et clôture de la journée

Appel à communications pour les conférences des Journées de la Cofrend, en juin 2023

Organisées en juin de l’année prochaine par le La Cofrend sous la thématique les « END, Voir et Prévoir », ces conférences permettront de faire un tour d’horizon des avancées les plus récentes dans le domaine des contrôles (CND) et essais non destructifs (END).

Le programme scientifique se compose des sessions techniques de 120 à 150 conférences scientifiques, de la sixième journée annuelle SHM@Cofrend, de la sixième édition des Doctoriales de la Cofrend avec Prix Cofrend-Claude Birac et une session internationale (sous réserve du contexte et d’un nombre suffisant de papiers).

Les auteurs sont invités à soumettre un résumé en ligne avant le 15 novembre 2022

Pour connaitre le détail des thématiques et télécharger l’appel à communication, cliquer sur ce lien.

Rétroplanning

  • Date limite de soumission des résumés : 15 novembre 2022
  • Acceptation des communications : 15 décembre 2022
  • Date de soumission des articles : 15 mars 2022

Pesage industriel : le groupe Precia Molen se dote d’un nouveau laboratoire d’essais ISO 17025

Après deux années de travail, le groupe Precia Molen dispose maintenant de son propre laboratoire de métrologie. Ce laboratoire d’essais permet de tester la performance des indicateurs et instruments de pesage de Precia Molen en conditions climatiques (température et humidité) selon la recommandation OIML R76. Deux enceintes climatiques, l’une de 400 l et l’autre de 20 m3, permettent d’effectuer des essais sur des plages de température allant de -30 °C à +60 °C, avec un taux d’humidité qui peut atteindre 85% selon les besoins.

Réalisation d’essais de certification en métrologie légale

Le laboratoire Precia Molen permet la réalisation d’essais de certification en métrologie légale. Son activité a été auditée et validée selon le référentiel international ISO 17025 par l’OIML, ce qui lui permet de réaliser de tels essais. Le laboratoire figure dorénavant sur le registre officiel des laboratoires d’essais fabricants de l’OIML et peut fournir des rapports d’essai officiels. Ces essais ont lieu dans le cadre des projets de certification en métrologie légale pilotés par le LNE (Laboratoire national de métrologie et d’essai).

Selon Matthieu Popovici, responsable Métrologie du groupe Precia Molen et du laboratoire d’essais, « ce laboratoire permettra aussi de répondre aux besoins en essais du département recherche et développement du Groupe, notamment dans les phases de conception. » Situé dans les locaux du siège du groupe Precia Molen, à Privas, en Ardèche, le laboratoire d’essais peut accueillir, sur demande, des essais privés en conditions climatiques pour d’autres acteurs industriels. « C’est une belle activité qui commence avec beaucoup de perspectives d’évolutions ».