Accueil Acoustique / Vibratoire Le Cetim s’équipe d’un nouveau vibrophore pour les essais de fortes charges à fréquences élevées

Le Cetim s’équipe d’un nouveau vibrophore pour les essais de fortes charges à fréquences élevées

Cet équipement unique en France rejoint la famille des équipements de caractérisation des matériaux du Cetim et ouvre la voie à des prestations plus complètes et plus complexes.
Lecture : 3 minutes
Banc de fatigue "XXL" ©Cetim

Cetim, Institut technologique labellisé Carnot, vient d’acquérir un vibrophore pour les essais en fatigue de fortes charges à fréquences élevées. Cette nouvelle machine dédiée aux essais en fatigue, un vibrophore du constructeur Suisse Rumul, est capable d’appliquer des charges jusqu’à 550 kN sous des fréquences de sollicitations de 50 à 150Hz (grâce à un système à résonance magnétique), elle est aussi adaptée aux essais sur des éprouvettes de forte épaisseur et dont la longueur peut atteindre 850 mm !

Des essais plus rapides et plus complexes qu’avant

Le vibrophore dispose en effet de mors hydrauliques qui assurent une mise en place plus rapide des éprouvettes pour les essais, et d’un contrôleur de dernière génération auquel il est possible de connecter divers capteurs pour collecter et traiter des données supplémentaires durant les opérations. L’ensemble permet ainsi de réduire les durées des tests et de mener des essais plus complexes qu’auparavant, complétés avec des prestations de calcul et d’interprétation des résultats.

Première application dans l’éolien offshore

Ce vibrophore XXL a démarré sa carrière avec une série d’essais sur 300 éprouvettes soudées de forte épaisseur (25 mm) pour un projet de R&D international dans l’éolien offshore. Il ouvre également des perspectives pour la caractérisation de matériaux de fortes épaisseurs à l’échelle 1 pour d’autres secteurs : le naval et le parapétrolier, bien sûr, mais aussi pour des essais de performance sur des petites structures dans l’automobile, le ferroviaire, les engins de manutention et de levage, l’aéronautique ou l’énergie.

Ce troisième vibrophore complète la gamme de machines de test en fatigue du Cetim, dont la gamme s’étend de quelques Newton à 3 000 kN, et qui s’ajoute à l’offre d’essais sous environnement vibratoire, le laboratoire disposant également de sept vibrateurs dont deux ciblant des applications aéronautiques pour des essais de courte durée et un troisième acquis en 2020 pour les essais de chocs et vibrations importants sur une longue durée à destination des secteurs du transport, de l’industrie du pétrole et du gaz ainsi que de la défense.

Lire la suite
Sur le même sujet

Simulation et essais virtuels : Utac entre au capital d’AVSimulation

Utac, groupe leader international dans les domaines de la mobilité annonce la conclusion de l’opération d’entrée au capital d’AVSimulation (filiale de Sogeclair, fournisseur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour une mobilité plus sobre et plus sûre) à hauteur de 15%. AVSimulation est une filiale commune de Renault Group, Dassault Systèmes et d’Oktal (Sogeclair). […]

Une étude révèle que les tests automatisés représentent toujours un défi important pour les entreprises

Keysight Technologies, fournisseur de solutions de conception et de validation, a publié les résultats d’une étude internationale, réalisée par Forrester. Cette étude a permis de sonder des décideurs en matière d’opérations de test afin de dresser un état des lieux des stratégies et des technologies de test. Ce rapport publié sous le titre Conquer Testing […]

Alliance technologique entre le Cetim et le CEA pour démultiplier l’offre industrielle française dans l’hydrogène

Afin d’accélérer le déploiement de la chaine de valeur hydrogène en France, le CEA et le Cetim ont décidé d’allier leurs compétences, expertises et moyens pour une durée de cinq ans. Pour assurer la production d’hydrogène, sa distribution et son utilisation dans de multiples applications, il est en effet nécessaire d’adapter les produits et notamment […]