Accueil Simulation Avec la version 5.6 de Comsol Multiphysics, l’éditeur veut améliorer la visualisation des résultats de simulation

Avec la version 5.6 de Comsol Multiphysics, l’éditeur veut améliorer la visualisation des résultats de simulation

Outre la sortie de sa nouvelle version 5.6 de Comsol Multiphysics, l’éditeur américain lance quatre nouveaux produits : le Module Fuel Cell & Electrolyzer, LiveLink pour Simulink, le Module Polymer Flow et le Module Liquid & Gas Properties.
Lecture : 4 minutes
Revêtement de filière à fente simulé avec le nouveau Module Polymer Flow

La crise sanitaire n’arrête pas Comsol, lequel a lancé la version 5.6 du logiciel Comsol Multiphysics. Cette nouvelle version propose plusieurs avancées. Des solveurs plus rapides et plus économes en mémoire pour les calculs multi-cœurs et en clusters, une gestion efficace des assemblages CAO et des modèles prédéfinis ; ces derniers servent à créer des applications. Par ailleurs, de nouvelles fonctionnalités graphiques (plans de coupe, rendu réaliste des matériaux, transparence partielle) offrent une meilleure visualisation des résultats de simulation.

Des solveurs plus rapides et plus efficaces en mémoire pour un large éventail d’applications

Dans la version 5.6, Comsol a amélioré les performances des solveurs. Une amélioration qui profite aux utilisateurs travaillant avec de grands modèles dépassant le million de degrés de liberté. « Ces améliorations de performance atteignent 30% et davantage lors des calculs en clusters, explique Jacob Ystrom, responsable des technologies numériques chez Comsol. Nous obtenons en effet des améliorations de l’ordre de 20 % à 50 % pour le temps CPU et la mémoire nécessaire. Pour la CFD, nous avons amélioré le pré-conditionneur vitesse-pression couplé ; nous avons également ajouté un tout nouveau pré-conditionneur qui dissocie les mises à jour de ces variables. Grâce à cela, les gains de temps CPU peuvent même dépasser 50 % pour les calculs d’écoulement dépendant du temps ».




Visualisation de l’amplitude de pression acoustique de la cible sous-marine en utilisant la nouvelle formulation de la méthode des éléments de frontière (BEM)

Certaines classes d’analyse structurelle viscoélastique sont maintenant plus de 10 fois plus rapides. Une nouvelle formulation de la méthode des éléments de frontière permet de calculer des modèles acoustiques jusqu’à un ordre d’échelle de longueur de plus par rapport aux versions précédentes. Ce type d’analyse est utile pour la recherche et le développement dans le domaine de l’automobile et des sonars.

De nouveaux produits, parmi lesquels une solution pour les piles à combustible et les électrolyseurs

Quatre nouveaux produits étendent les possibilités de Comsol Multiphysics. Celles-ci portent notamment sur la modélisation des piles à combustible et des électrolyseurs, l’écoulement des polymères, les systèmes de contrôle et les propriétés des fluides. Plus précisément, Comsol a lancé les modules Polymer Flow, Liquid & Gas Properties, le produit LiveLink for Simulink et le module Fuel Cell & Electrolyzer. Ce dernier offre aux ingénieurs en technologie de l’hydrogène de nouvelles fonctionnalités pour étudier la conversion et le stockage de l’énergie électrique.

« Il existe un important marché émergent dans l’économie de l’hydrogène, mais aussi dans la compréhension et l’optimisation des procédés d’électrolyse existants, souligne Henrik Ekstrom, responsable technique des produits en électrochimie chez Comsol. Avec ce nouveau produit, nous pouvons fournir aux utilisateurs des secteurs de l’automobile, des énergies renouvelables, des technologies hydrogène et des procédés électrochimiques, des outils de modélisation et de simulation de pointe ».

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Une solution pour faciliter les tests NVH d’un groupe motopropulseur

Bart Verrecas, responsable du développement des activités automobiles de test chez Siemens PLM Software, explique comment le logiciel PLM de Siemens permet aux départements NVH d’effectuer des tests qui mettent en correspondance le comportement du groupe motopropulseur complet NVH avec d’autres attributs en interaction. Cela permet aux clients de choisir la meilleure stratégie de contrôle […]

Utac Ceram s’équipe d’un nouveau banc dynamométrique d’essai de freins

Grâce à cet outil innovant, Utac Ceram a la capacité d’effectuer un large panel d’essais en utilisant un système de programmation ou un contrôle manuel du banc. Chaque composant de frein ou demi-train complet s’adapte au banc d’essai en fonction du véhicule concerné. Impliqué dans les décisions des instances européennes, Utac Ceram a pour objectif […]