Accueil Automobile Greenmot livre un robot de conduite à l’Université Polytechnique Hauts de France pour des essais ADAS

Greenmot livre un robot de conduite à l’Université Polytechnique Hauts de France pour des essais ADAS

Un robot de conduite « humaine » Greenmot vient compléter les équipements de recherche de l’Université Polytechnique Hauts de France pour la réalisation d’essais sur véhicules, afin d’aider au développement des systèmes innovants d’assistance à la conduite.
Lecture : 3 minutes
Robot de conduite Greenmot - GRobot

La société lyonnaise Greenmot a livré un de ses robots de conduite G-Robot au laboratoire Lamih (UMR CNRS 8201) de l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Cet équipement vient compléter les plateformes dynamométrique et énergétique de l’établissement, portant à plus d’un million d’euros l’ensemble des équipements relatifs à cette thématique.

Déjà reconnu pour son expertise concernant les tests sur véhicules conventionnels et hybrides, le Lamih entend ainsi aider au développement de systèmes innovants d’assistance à la conduite. Il vise notamment à faire avancer les connaissances en matière de consommation énergétique et d’électrification des véhicules. Les premières publications scientifiques arriveront courant 2021. 

Pour Sébastien Delprat, professeur des universités en charge du projet, « ce robot de conduite va nous permettre de reproduire des tests à l’identique à l’infini et donc de mesurer avec une extrême fiabilité les améliorations proposées ». Ce robot doit en effet répondre au besoin de répétabilité indispensable à la réalisation d’essais véhicules ; c’est particulièrement le cas lors de cycles de conduite réglementés type WLTC, RDE, ISC ou SORT. Mis au point chez Greenmot, de la conception par le bureau d’études ingénierie au montage par les équipes techniques, cet outil peut s’installer sur tout type de banc et dans tout type de véhicule. Il s’adapte à la voiture particulière comme au bus et camion, équipés de boite de vitesse manuelle ou automatique, en conduite à gauche ou à droite, sur des motorisations thermiques, hybrides, électriques, gaz ou autre. 

Enchainer les cycles de conduite longs de jour comme de nuit

Destiné à la réalisation d’essais de développement et d’endurance, le robot, dans son principe même d’automatisation des fonctions, permet d’enchainer les cycles de conduite longs de jour comme de nuit, comme par exemple deux cycles RDE – Real Driving Emissions- de quatre heures sans pause (ce qui n’est pas réalisable avec un chauffeur). Piloté par un logiciel IHM Web de Greenmot, le robot peut être configuré pour choisir le type de conduite (conduite éco ou sportive). Cette subtilité permet de comprendre les réels effets de la conduite sur la consommation du véhicule et sur les émissions polluantes. 

Au-delà de l’UPHF, Greenmot utilise déjà cet équipement depuis plusieurs années en interne pour la réalisation d’essais de mise au point et de validation des véhicules dans les cellules climatiques des centres d’essais de Villefranche-sur-Saône.  

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Utac Ceram Millbrook prêt pour le nouveau Label européen pneumatique « Ice Grip »

Le symbole 3PMSF indique qu’un pneu convient à la fois à l’Europe centrale et aux pays nordiques, mais en réalité les exigences techniques de ces deux marchés sont très différentes. Les conditions hivernales nordiques sont généralement beaucoup plus difficiles que celles d’Europe centrale,avec plus de neige et de glace sur les routes. Le nouveau symbole […]

Comment l’Isae-Supaéro travaille sur les matériaux composites de la future aile volante à hydrogène

Face au besoin de verdir le secteur de l’aéronautique, l’Isae-Supaéro travaille depuis 2020 sur un projet de recherche pour déterminer les matériaux composites les plus adaptés à la future aile volante à hydrogène. Il faut dire que depuis quelque temps, l’aérien fait de la transition énergétique l’un de ses défis majeurs pour les dix prochaines […]

Comment évoluer de la conception à la fabrication d’assemblages multi-matériaux en toute confiance

Mus par la nécessité de réduire les émissions de CO2 et par l’avènement de la mobilité électrique, les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs se sont engagés vers le développement de produits légers, novateurs, personnalisés et durables, qui peuvent être fabriqués en grande série selon une architecture d’usine de type « lot size 1 » pour produire selon […]