Accueil Automobile Greenmot livre un robot de conduite à l’Université Polytechnique Hauts de France pour des essais ADAS

Greenmot livre un robot de conduite à l’Université Polytechnique Hauts de France pour des essais ADAS

Un robot de conduite « humaine » Greenmot vient compléter les équipements de recherche de l’Université Polytechnique Hauts de France pour la réalisation d’essais sur véhicules, afin d’aider au développement des systèmes innovants d’assistance à la conduite.
Lecture : 3 minutes
Robot de conduite Greenmot - GRobot

La société lyonnaise Greenmot a livré un de ses robots de conduite G-Robot au laboratoire Lamih (UMR CNRS 8201) de l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Cet équipement vient compléter les plateformes dynamométrique et énergétique de l’établissement, portant à plus d’un million d’euros l’ensemble des équipements relatifs à cette thématique.

Déjà reconnu pour son expertise concernant les tests sur véhicules conventionnels et hybrides, le Lamih entend ainsi aider au développement de systèmes innovants d’assistance à la conduite. Il vise notamment à faire avancer les connaissances en matière de consommation énergétique et d’électrification des véhicules. Les premières publications scientifiques arriveront courant 2021. 

Pour Sébastien Delprat, professeur des universités en charge du projet, « ce robot de conduite va nous permettre de reproduire des tests à l’identique à l’infini et donc de mesurer avec une extrême fiabilité les améliorations proposées ». Ce robot doit en effet répondre au besoin de répétabilité indispensable à la réalisation d’essais véhicules ; c’est particulièrement le cas lors de cycles de conduite réglementés type WLTC, RDE, ISC ou SORT. Mis au point chez Greenmot, de la conception par le bureau d’études ingénierie au montage par les équipes techniques, cet outil peut s’installer sur tout type de banc et dans tout type de véhicule. Il s’adapte à la voiture particulière comme au bus et camion, équipés de boite de vitesse manuelle ou automatique, en conduite à gauche ou à droite, sur des motorisations thermiques, hybrides, électriques, gaz ou autre. 

Enchainer les cycles de conduite longs de jour comme de nuit

Destiné à la réalisation d’essais de développement et d’endurance, le robot, dans son principe même d’automatisation des fonctions, permet d’enchainer les cycles de conduite longs de jour comme de nuit, comme par exemple deux cycles RDE – Real Driving Emissions- de quatre heures sans pause (ce qui n’est pas réalisable avec un chauffeur). Piloté par un logiciel IHM Web de Greenmot, le robot peut être configuré pour choisir le type de conduite (conduite éco ou sportive). Cette subtilité permet de comprendre les réels effets de la conduite sur la consommation du véhicule et sur les émissions polluantes. 

Au-delà de l’UPHF, Greenmot utilise déjà cet équipement depuis plusieurs années en interne pour la réalisation d’essais de mise au point et de validation des véhicules dans les cellules climatiques des centres d’essais de Villefranche-sur-Saône.  

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Le CNRS mise sur Idylle, une plateforme de transfert d’innovations pour les laboratoires de sciences de la vie

Les laboratoires de sciences de la vie regorgent d’outils astucieux, tels que les réactifs de microscopie, les matériels de culture cellulaire ou encore les sondes de biologie moléculaire. C’est là qu’intervient Idylle, fondée au sein de Quattrocento et soutenue par les Programme d’investissements d’avenir (PIA) pilotés par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI). Après deux années de collaborations […]

Avec sa nouvelle filiale LNE-GMED UK, le groupe LNE accroît sa présence à l’international

LNE GMED UK

Le groupe LNE développe son activité de certification en Grande-Bretagne en créant une nouvelle filiale au Royaume-Uni : LNE-GMED UK. Ce futur organisme de certification pour les dispositifs médicaux, les produits de la construction, les instruments de mesure et les produits émettant des émissions sonores à l’extérieur des bâtiments a pour objectif de pérenniser l’accès […]

Deux hexapodes Symétrie pour tester un instrument du télescope James Webb de la Nasa

La société nîmoise Symétrie est désormais embarquée avec la Nasa. Ses technologies ont en effet servi à tester un instrument optique de très haute précision composant le très grand télescope spatial James Webb qui sera lancé le 18 décembre 2021 par Ariane V. Concrètement, les hexapodes fournis par Symétrie ont permis au département astrophysique du […]