Accueil Mesures et essais Naissance du Centre d’expertise et de contrôle du vieillissement pour la mécatronique (Cecovim)

Naissance du Centre d’expertise et de contrôle du vieillissement pour la mécatronique (Cecovim)

Lecture : 3 minutes

Un centre technique et deux laboratoires de recherche implantés sur le Technopôle du Madrillet (Rouen) Cevaa, GPM et Lofims se regroupent pour donner naissance à un laboratoire commun le Cecovim ou Centre d’expertise et de contrôle du vieillissement pour la mécatronique. Ce nouveau laboratoire à vocation industrielle est destiné aux secteurs de l’aéronautique, du spatial de la sécurité et de la défense avec Normandie AeroEspace mais aussi de l’automobile avec le pôle Mov’eo.

Cecovim proposera des prestations de services de R&D sur mesure pour les industriels et notamment les PME. L’objectif est d’augmenter rapidement la compétitivité et les parts de marché des produits technologiques des entreprises et des industriels de la région en les aidant à mieux concevoir les composants et leur intégration et accroitre leur fiabilité par une analyse de leur vieillissement en opérationnel. Il s’agit de permettre aux acteurs industriels d’atteindre les niveaux de qualité qui sont indispensables pour assurer le succès des innovations qu’apportent les systèmes électroniques embarqués.

Ce rapprochement s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie régionale de recherche et d’innovation en Haute-Normandie basée sur une spécialisation intelligente sur la fiabilité des systèmes et des composants électroniques embarqués. On peut noter d’ailleurs le soutien de la région Haute-Normandie à ce nouveau laboratoire dans le cadre de l’appel à projets Energies.

Cette nouvelle stratégie de développement industriel a permis la création en septembre dernier de Fisycom, qui est le nouveau consortium régional spécialisé dans la fiabilité des systèmes. La mise en commun des moyens et des compétences sur cette thématique d’avenir permettra de proposer des briques technologiques au travers de différents laboratoires communs regroupés au sein de ce nouveau consortium.

Les retombées attendues sont d’abord le renforcement des équipes de recherche avancées avec l’émergence d’un centre d’excellence mondial sur l’électronique et la mécatronique attirant les meilleurs français et étrangers. Pour les acteurs de la région Haute-Normandie, les retombées économiques découleront du gain en compétitivité issus des nouveaux projets collaboratifs avec les entreprises et leur permettront d’accéder à de nouveaux marchés à plus forte valeur ajoutée comme le montre leurpositionnement sur des projets européens.

Source : https://www.nae.fr/

Lire la suite
Mesures-et-tests.com
Sur le même sujet

Le Cetim va réaliser des éprouvettes en composite et des contrôles par tomographie pour Dassault Aviation

Dassault Aviation mise sur le Cetim pour ses prestations de fabrication d’éprouvettes et de contrôle par tomographie de pièces en composites. En 2021, cette confiance s’est matérialisée par la signature d’un accord cadre portant sur la réalisation d’éprouvettes en composites (incluant l’usinage et toute la préparation : mise en place et collage des talons, assemblages, […]

PCB Piezotronics distribue les produits Heim de Safran Data Systems

PCB Piezotronics et Safran Data Systems ont signé un accord de distribution, portant sur la gamme d’instrumentation Heim. Il s’agit d’une gamme d’unité d’acquisition et d’enregistrement de données alliant fiabilité, robustesse, compacité et précision face aux environnements extrêmes. Ces produits permettent la numérisation des signaux au plus proche des capteurs, quelle que soit la grandeur […]