Accueil Simulation Plus de 2/3 des voyageurs se déclarent prêts pour l’avion autonome

Plus de 2/3 des voyageurs se déclarent prêts pour l’avion autonome

Retour dans cet article sur les résultats de l’étude internationale Global Autonomous Vehicule d’Ansys ; focus également sur Turbotech, une start-up utilisant la simulation numérique afin accélérer son processus de conception pour développer un système de stockage de l’énergie capable d’alimenter l’avion hybride électrique du futur.
Lecture : 3 minutes
Avion hybride (photo : Turbotech)

D’après les résultats de l’étude internationale Global Autonomous Vehicule d’Ansys (menée auprès de 22 041 personnes dans une quinzaine de pays), plus de deux tiers des consommateurs (70%) se déclarent désormais prêts à voyager à bord d’un avion autonome au cours de leur vie. Parmi les principaux enseignements de cette étude, on constate que cette acceptation est néanmoins progressive (environ dix ans), que, sans surprise, la sûreté se trouve au cœur des préoccupations. Pour autant, on y apprend que, paradoxalement, seulement 7% des sondés savent que la plupart des avions volent déjà de manière quasi autonome.

« Les avions autonomes entreront en service dans les dix prochaines années et cibleront aussi bien les trajets intra-urbains et inter-urbains, notamment pour le fret et les taxis. L’automatisation des avions commerciaux sera progressive. Dans un premier temps, certaines opérations resteront contrôlées par les pilotes, avant de devenir entièrement autonomes, déclare Priyanka Chimakurthi, Analyste Recherches chez Frost & Sullivan. L’automatisation va continuer à transformer le transport aérien, cependant elle devra relever de nombreux défis, notamment la perception des passagers, les contraintes pratiques, ainsi que les technologies de la batterie et de la propulsion ».

Turbotech poursuit ses développements dans l’avion hybride avec la simulation d’Ansys

Afin de relever les défis de la propulsion des avions électriques, Turbotech a décidé de se tourner vers l’hybridation. La start-up a recours à des solutions de simulation de fluides d’Ansys afin de mettre au point des turbogénérateurs à cycle régénératif dans lequel un échangeur récupère l’énergie des gaz d’échappement afin de réduire la consommation de carburant.

« La conception d’une turbine est un processus complexe qui compte de nombreuses itérations. Les solutions de simulation d’Ansys nous permettent de résoudre des calculs élaborés pour les turbines et les compresseurs, de remplacer les prototypes physiques par des prototypes virtuels et d’améliorer l’exploration de différentes conceptions, explique Damien Fauvet, président de Turbotech. D’ici peu, notre technologie brevetée aura lancé une révolution dans le domaine de la propulsion aéronautique, ouvrant de nouveaux marchés dans le contexte de l’électrification. »

Turbotech a bénéficié de L’Ansys Startup Program, lequel a permis à Turbotech d’accéder à des logiciels de simulation spécialement conçus pour l’aider à innover de façon rapide et économique.  Ce programme offre à des entrepreneurs du monde entier les moyens de transformer leur start-up en entreprise leader de son secteur.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.