Accueil Mesures et essais Une nouvelle caméra pour la détection immédiate des fuites de gaz

Une nouvelle caméra pour la détection immédiate des fuites de gaz

Lecture : 3 minutes

L’expérience montre que les fuites de gaz sont rares et ne surviennent que dans moins de 1% des installations. 99% des d’inspections longues et coûteuses étaient donc jusqu’ alors réalisées en pure perte pour analyser des composants étanches ne présentant aucune fuite. Avec la Flir GasFindIR, lors de la maintenance, les inspecteurs peuvent avoir rapidement une vision très précise de l’état d’un complexe industriel en balayant simplement à travers la caméra les zones à vérifier.

Dans une grosse raffinerie (par exemple), il peut y avoir jusqu’à 160 000 km de tuyaux et détecter les éventuelles fuites de gaz oblige à effectuer des dizaines de milliers de tests sur l ‘ensemble de la tuyauterie, des robinets d’arrêt, des joints d’étanchéité, des vannes, des torches, etc. Avec la Flir GasFindIR, un inspecteur peut rapidement et à bonne distance de sécurité identifier les refoulements de gaz et autres substances organiques volatiles.

La technologie infrarouge utilisée par le Flir GasFindIR montre les émissions de gaz sous forme de panache de fumée. Lorsqu’une fuite a été identifiée à distance sûre à l’aide du dispositif, il est possible d’utiliser un analyseur de vapeur toxique pour déterminer précisément la concentration de la substance.

Le coeur de la Flir GasFindIR est un détecteur à l’antimoniure d’indium (InSb) refroidi. Ce détecteur produit des images claires avec un degré de détail élevé. La caméra est compacte et ne pèse que 2,5 kg, elle a été conçue pour être utilisée dans des environnements industriels difficiles et fonctionne sur une large plage de températures (de -15°C à +50°C). Elle produit des images infrarouges en temps réel au format PAL très courant. Elle résiste à des accélérations de 40g. La caméra peut détecter vingt types de gaz différents ; ceux-ci apparaissent sur l’écran sous forme de «fumée noire» et il est possible d’analyser des kilomètres de tuyauterie à distance de sécurité.

La GasFindIR peut notamment détecter les fuites d’hexafluorure de soufre (SF6), gaz isolant utilisé dans le monde entier dans la plupart des installations haute tension, et particulièrement dangereux pour l’environnement.

Source : https://www.flir.com/FR/

Lire la suite
Mesures-et-tests.com
Sur le même sujet

SGS France annonce l’ouverture d’un nouveau centre d’examen CIFM

SGS

SGS, leader mondial du testing, de l’inspection et de la certification est fier d’annoncer l’ouverture d’un nouveau Centre d’examen agréé par la Cofrend à Orsay (91), situé stratégiquement dans le sud-ouest de la région parisienne. Ce centre est spécifiquement dédié à la certification des compétences en Contrôles Non Destructifs pour le Comité industriel fabrication et […]

Le laboratoire « Lumière, nanomatériaux et nanotechnologies » (L2n) de l’UTT devient une Unité Mixte de Recherche CNRS 

L’Unité de Recherche Lumière, nanomatériaux et nanotechnologies (L2n) de l’Université de technologie de Troyes franchit une étape significative en obtenant le statut d’Unité Mixte de Recherche (UMR), prenant le nom d’UR L2n CNRS-UMR 7076. Ce passage de statut, d’Equipe Mixte de Recherche à Unité Mixte de Recherche, témoigne de l’expertise reconnue du L2n et renforce le […]

Le LNE inaugure en grandes pompes LE.IA, son laboratoire d’évaluation de l’intelligence artificielle

La rédaction d’Essais & Simulations s’est rendue ce mardi 14 mai à l’inauguration du LE.IA par Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national d’essais (LNE). Celle-ci s’est faite en présence de nombreux officiels – et ce malgré l’absence de la secrétaire d’État chargée du Numérique Marina Ferrari. Déjà engagé depuis 2008 dans l’évaluation des technologies […]