Accueil BE Lancement d’une plateforme de partage de ressources pour soutenir le secteur aéronautique

Lancement d’une plateforme de partage de ressources pour soutenir le secteur aéronautique

L’éditeur de plateforme Web collaborative Staffman, et le bureau d’étude Altitude Aerospace ont décidé de créer ensemble et de lancer Coopair. Objectif ? Permettre aux entreprises de proposer leurs salariés disponibles à celles qui ont un besoin ponctuel.
Lecture : 3 minutes
©AIRBUS SAS 2010 - COMPUTER RENDERING BY FIXION - GWLNSD

Face à la situation chaotique que sont en train de vivre les acteurs de l’industrie aéronautique et spatiale, il a bien fallu réagir, en dépit du fonds d’aides pour le secteur et du plan de relance tant attendu ce mois-ci. Ainsi, la start-up toulousaine Staffman et le bureau d’étude Altitude Aerospace ont travaillé en commun afin de créer et de mettre à la disposition des entreprises de la filière Coopair, une plateforme d’échange de ressources (humaines avant tout). Le but étant d’établir entre les entreprises une véritable relation de sous-traitance ou de prêt de personnel.

« L’idée est venue, lors du confinement, quand le secteur aéronautique a commencé à être impacté durablement, raconte Laetitia Chaynes, directrice générale d’Altitude Aerospace France. Nous nous sommes demandé comment, en tant que PME dans l’aéronautique, nous allions pouvoir trouver de nouvelles opportunités d’affaires pour les ingénieurs ces prochaines années et rencontrer nos futurs clients malgré ce contexte tendu ».

Cette passerelle de collaboration entre entreprises n’a pas seulement vocation à être utilisée en temps de crise mais entend s’inscrire dans une transformation profonde des relations B2B dans l’industrie. « Coopair ne fonctionne pas comme une plateforme de recrutement en ligne, explique Bastien Vialade, CEO de Staffman. C’est un outil qui s’adresse aux managers qui y inscrivent les compétences de leurs équipes disponibles. La plateforme permet ainsi de limiter l’impact des plans sociaux et de préserver les talents nécessaires à la viabilité des entreprises. »

Même s’il n’est pas nouveau, ce type d’initiatives est le bienvenu dans une filière certes fortement touchée par la crise mais dont le savoir-faire demeure en France à la pointe de l’industrie aéronautique mondiale.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Comment Veryst Engineering utilise la simulation pour les essais de ses matériaux non linéaires

Chez Veryst, l’ingénieur de test effectue des tests et crée un modèle de matériau que l’ingénieur de simulation peut utiliser dans les simulations. Dans certains cas, les tests sont simples, mais lorsqu’il s’agit de matériaux non linéaires (tels que les polymères), ils sont plus difficiles à réaliser. De même, les problèmes d’interaction fluide-structure entièrement couplée […]

Ansys dévoile les résultats d’une étude menée sur les véhicules électriques et autonomes

Le premier volet concerne la voiture électrique et révèle que 63% des répondants se préoccupent des émissions carbones liées à leurs déplacements. Les Français sont 58% à se soucier des émissions liées à leurs déplacements pro/perso. À ce titre, 59% des Français comptent s’équiper d’un véhicule électrique au cours de la prochaine décennie. Même tendance […]

Désormais agréé Safran, 6Napse se renforce dans le secteur aérospatial

L’aéronautique et le spatial ont beau subir de plein fouet la crise économique, les essais n’en restent pas moins essentiels pour assurer les commandes restantes et à venir. Safran Aircraft Engines, implanté sur le Campus de l’Espace, à Vernon (Eure),  le sait plus que quiconque. L’entreprise, qui développe des moteurs spatiaux pour des satellites « tout électriques », […]