Accueil Étude / Rapport Ansys dévoile les résultats d’une étude menée sur les véhicules électriques et autonomes

Ansys dévoile les résultats d’une étude menée sur les véhicules électriques et autonomes

La spécialiste de la simulation numérique a dévoilé début septembre les résultats de sa dernière étude portant sur la mobilité de demain. Réalisée à échelle mondiale auprès de 16 037 personnes dans dix pays, dont la France, cette étude permet de mettre en lumière les différences de perceptions, de perspectives et de préoccupations des consommateurs en matière d’acquisition de véhicules électriques et autonomes et de voyages à bord d’avions 100% électriques et autonomes.
Lecture : 3 minutes

Le premier volet concerne la voiture électrique et révèle que 63% des répondants se préoccupent des émissions carbones liées à leurs déplacements. Les Français sont 58% à se soucier des émissions liées à leurs déplacements pro/perso. À ce titre, 59% des Français comptent s’équiper d’un véhicule électrique au cours de la prochaine décennie. Même tendance en Allemagne (55%) et en Suède (54%) où les consommateurs déclarent vouloir s’équiper d’un VE. Les inquiétudes relatives aux coûts initiaux et au manque de points de recharge sont les premiers freins à l’achat d’un véhicule électrique en Europe. A ce titre, les Anglais sont 54% à être préoccupés par le coût élevé d’un VE et les Français 37%.

D’ici 2030, la majorité des consommateurs français, allemands et suédois achèteront un VE. L’objectif principal serait de réduire leurs émissions de CO2. À l’inverse, les personnes interrogées au Royaume-Uni seront plus motivées à acheter un VE si le gouvernement offre un crédit d’impôt. Avec 70% d’opinions favorables, les Suédois sont les plus susceptibles d’acheter un VE si le prix était équivalent aux moteurs traditionnels. Même tendance chez les Français qui seraient 67% favorables. En revanche, 42 % des Allemands affirment ne pas vouloir acheter un VE et ce qu’importe le prix.

Concernant cette fois la voiture autonome, 76% des personnes interrogées se sentent à l’aise avec l’idée de voyager à bord de véhicules autonomes terrestres, marins ou aériens. La plupart (48%) se sentent davantage à l’aise avec le train autonome, excepté en Asie où la voiture autonome emporte la préférence, notamment au Japon (46%), en Chine (61%) et en Inde (75%). 80 % des consommateurs pensent qu’ils seront prêts à voyager à bord d’une voiture autonome au cours de leur vie et 55% d’ici 2025. Les conducteurs anglais sont les plus hésitants (66%), en revanche les Chinois et les Indiens sont les plus enthousiastes avec seulement 4% de personnes déclarant qu’elles ne se sentiront jamais prêtes à voyager à bord d’une voiture autonome.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Essais & Simulations, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.